MTV GÜIK

 

GaGa a accordé récemment une interview à la chaine colombienne « MTV Guik ». Voici les vidéos.


 

MAJ : Voici le résumé de cette interview

 
L’interview démarre sur les chapeaux de roue :
– Nous avons une tradition au Mexique : lorsque nous rencontrons quelqu’un pour la première fois, nous lui offrons un cadeau. Alors j’ai ce cadeau pour vous, c’est un Petit Monstre mexicain.
– C’est si gentil, merci ! Je pensais que vous alliez me donner un baiser. Avec la langue.
– Non, ça c’est à la fin de l’interview.
– OK, pas de souci !
 
Concernant sa carrière : « Vous avez commencé il y a quelques années seulement et regardez tout ce que vous avez accompli. Comment gérez-vous tout ça ?

« Vous savez, je ne vois pas les choses comme ça. Je ne me vois pas comme une star de cette manière, ‘validée’ par le public. Je pense que nous sommes tous nés stars, j’étais une star dès ma naissance. Lorsque je vivais à New York j’avais l’impression d’être une star, lorsque je jouais dans des night-clubs. J’ai fait de la musique pop de la même manière que les groupes de rock dans les années 70 et 80 : en travaillant très dur. Du sang, de la sueur et des larmes pour votre musique, votre travail, votre vision artistique. »

 
Concernant le fait qu’elle ait quitté l’école d’art où elle étudiait, Gaga dit qu’elle n’aime pas le mot « quitter », elle dit qu’elle a avancé. Ce dont elle avait besoin était plus une expérience de la vie. Elle pense que le programme qu’elle suivait à l’école n’était pas fait pour elle. Elle dit que les jeunes doivent aller à l’école, que l’éducation est une chose très importante mais que dans son cas, elle avait besoin d’une véritable expérience de la vie et qu’elle était prête à se débrouiller seule. Elle a pris trois boulots, payé son propre loyer…

« Ma vie est bien plus réelle que les gens le pensent. Certaines personnes font la fête tout le temps, boivent, n’ont aucune ambition. Mais mes amis et moi, nous travaillons dur, on est dedans, on transpire. Je pense que le monde n’a pas encore commencé à voir ce dont je suis capable. Cet album est le prochain chapitre dans le processus créatif continuel qu’est ma vie. »

 
Gaga espère qu’avec son nouvel album ‘Born This Way’ les fans seront inspirés et auront une sensation de liberté en terme d’ambition, qu’ils croiront au fait qu’ils peuvent devenir tout ce dont leur esprit rêve. « Si on se projette dans l’univers, notre potentiel s’exprime. »

« L’art est un mensonge, c’est un fantasme. Objectivement, je vis à mi-chemin entre le fantasme et la réalité. Il faut se répéter ce mensonge sans arrêt, le mensonge est un potentiel. Vous n’êtes peut être pas encore cette personne, mais si vous continuez sans relâche à répéter ce mensonge, à un moment il deviendra une réalité. »

 
Gaga dit être très proche de son père, il est d’ailleurs en tournée avec elle au moment où la vidéo a été tournée. Elle explique qu’il lui a dit « La chose que je préfère chez toi, c’est que tu es une acharnée. Si tu dis quelque chose, si tu fais quelque chose, si tu crées quelque chose que tout le monde ne comprend pas, tu le refais. Puis encore. Et encore… »
 
Concernant sa persévérance, Gaga déclare :

« Je suis dans une sorte de course. J’écrase l’accélérateur, je l’écrase tellement pour dévaler cette autoroute, connaissant mon potentiel, sachant qu’en gardant mon pied sur l’accélérateur, quelque chose d’extraordinaire et de magique peut arriver. »

 
Au sujet de son prochain séjour au Mexique pour trois shows, Gaga dit être très excitée. Les places pour les concerts se sont vendues en seulement deux jours. Elle dit que ce sera un évènement mémorable pour les fans, bien qu’elle aurait aussi aimé faire des shows plus intimistes pour être plus près des gens.
 
La dernière fois que Gaga est allée au Mexique, c’était avec les New Kids On The Block. « C’était il y a tellement longtemps et j’aurai aimé y retourner plus tôt. » Gaga précise qu’elle n’a pas eu la possibilité de venir au Mexique avant car elle n’avait pas l’argent pour amener le Monster Ball là-bas. Maintenant qu’elle a plus de contrôle, elle peut aller dans les endroits qu’elle veut et le Mexique était le premier de la liste.
 
Elle parle ensuite de Fernando Garibay, le directeur musical de ‘Born This Way’ qui est lui-même mexicain. Elle dit que lorsqu’ils travaillaient sur l’album, elle a reçu un email l’informant que la Proposition 8 (la loi sur le mariage gay) avait été abrogée en Californie. C’est arrivé en même temps que les lois sur l’immigration ont émergé et que beaucoup d’artistes se sont mis à boycotter l’Arizona à cause de cette loi. Gaga dit que lorsqu’un gouvernement oppresse socialement une population, et que les artistes abandonnent le combat, cela nourrit la négativité. Elle voulait vraiment aller là bas, car elles savaient qu’il y auraient des fans latino-américains, des fans des communautés immigrantes et qu’elle voulait vraiment jouer pour eux.
 
« Americano » (dans lequel un groupe de mariachis joue) est une chanson qui parle de la justice sociale aux Etats-Unis, de la manière dont l’Amérique a d’abord été un pays de liberté, de courage, invitant les gens à franchir les frontières pour s’y installer et avoir une vie meilleure, puis a soudainement fait un revirement en mettant tout le monde dehors.
 
Gaga ajoute que lorsqu’on a un potentiel révolutionnaire, on a le devoir moral de faire du monde un meilleur endroit. Ainsi le journaliste la compare à Pancho Villa, un hors la loi devenu général lors de la révolution mexicaine de 1910.
 
Le journaliste montre ensuite à Gaga une photo d’elle et Freddy Mercury qu’il a monté lui-même. Gaga commence à pleurer en parlant de « Mutt » Lange, l’un des plus grands producteurs au monde, qui produit la chanson ‘You & I’ qui sera sur l’album. Brian May, le guitariste de Queen, joue de la guitare sur cette chanson. Gaga raconte qu’elle n’a pas de relation avec ses contemporains et peu d’amis dans le business de la musique, mais que ça a été une expérience extraordinaire pour elle de connaitre les personnes légendaires qu’elle a toujours admirées, les personnes dont son père lui parlait. Gaga parle de la photo montée en disant qu’elle ne pense pas avoir quoi que ce soit à faire sur une photo avec Freddy Mercury, et ajoute qu’il était « tellement courageux ».
Le journaliste demande à Gaga ce qu’elle pense que Freddy Mercury aurait trouvé à sa carrière : « J’espère qu’il aurait pensé que je suis courageuse. »
 
L’émission se termine par un échange de cadeau. Le journaliste donne à Gaga un maillot de l’équipe mexicaine de football. Elle dit qu’il sent bon le neuf puis plaisante en disant qu’elle aurait aimé en avoir un utilisé par un joueur de foot sexy. Le journaliste réclame alors le bisous promis en début démission. Gaga lui répond « Je vous le ferai sur la joue ».
« C’est un bisous pour le Mexique et l’Amérique Latine. »

 

Traduction © par Christelle

Partagez

17 commentaires on “MTV GÜIK”

  1. Pour la tenue, on dirait celle qu’elle porte dans le Gagavision43; quand elle dit qu’elle est jamais en retard, qu’elle va faire 4 heures d’interview je crois.

  2. Merci beaucoup pour cette retranscription Christelle ! Et à toute l’équipe pour relayer aussi vite et bien les informations concernant Lady GaGa. Vous êtes les meilleurs :D

  3. C’est dommage que les journalistes ne lui posent jamais de questions sur ses lectures !
    Sa théorie sur « l’art est un mensonge » est très intéressante !!
    D’après mes recherches, on retrouve cette « thèse » chez de nombreux écrivains (Wilde, Cocteau, Radiguet),
    Stendhal écrit dans La théorie du beau idéal, « Toute œuvre d’art est un beau mensonge. »
    Selon Gaga, l’art est un fantasme qui prendra forme à force de persévérance et de volonté. Ainsi, on passe de l’immatériel au matériel, du rêve à la réalité…

    Fascinante Mother Monsters^^
    Et encore merci à Christelle pour ce formidable travail de traduction :)

  4. Super cette interview! merci pour la traduction!
    Juste une petite question, savez vous quelle est la chanson qui passe sur la 2nd video a 4 min? je ne la reconnais pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *