Lady Gaga France News – GaGaVision – Votre source francophone / française sur Lady GaGa depuis 2008
[Cheek to Cheek] Découvrez notre page regroupant toutes les informations sur l'album : [Voir la page] [artRAVE] Les photos en backstage sont ajoutées au fur et à mesure [ici] !
11
avr

Twitter

Posté le 11 avril à 17 h 12 min par Sonya GaGavision

So excited to watch my co-director @boomkack new show The Dance Scene tomorrow on E! So proud.

Tellement excitée de voir le nouveau show « The Dance Scene » de ma co-réalisatrice @boomkack demain sur E! Tellement fière.


The Number of the Beast. Having’ beers listening to Maiden w the New York Boys. Happy 666 Twitterland.

Le Nombre de la Bête. Prendre des bières tout en écoutant Maiden avec les mecs de New York. Joyeux 666 (Tweet) Twitterland.






11
avr

Houston

Posté le 11 avril à 16 h 11 min par Sonya GaGavision

Article publié initialement le 11 avril 2011.

 

GaGa était à « Houston » pour le Monster Ball le 8 avril dernier. Comme à son habitude GaGa a interprété « You And I » au piano seulement voila son siège s’est renversé lorsqu’elle a voulu poser son pied sur son piano, ce qui l’a entrainé dans une chute GaGatesque. (Voir à 8mn45 sur la vidéo ci-dessus)

 

Via AleFuckinJandro.






10
avr

Remix Born This Way

Posté le 10 avril à 21 h 05 min par Sonya GaGavision

Voici le remix que Guena LG, remixeur officiel de Lady Gaga, a réalisé sur la chanson « Born This Way ».

Via MonsterBiitch

 

Qu’en pensez-vous ?






10
avr

Laurieann Gibson

Posté le 10 avril à 20 h 58 min par Sonya GaGavision

Laurieann Gibson, la chorégraphe de GaGa, a récemment accordée une interview au site hollywoodreporter. Merci à Christelle pour la traduction ♥

 

Vous avez commencé à travailler avec Gaga avant qu’elle ne signe avec Interscope Records, à quoi ressemblaient vos premières conversations avec elle ?

Au début, je lui enseignais des trucs. J’écoutais sa musique et les paroles, les moments où elle respirait et je lui ai montré comment utiliser le micro, comment regarder la foule, comment rester au top (en chantant). C’était des choses qu’elle devait apprendre, mais elle a toujours été si courageuse.

 

Vous allez co-réaliser le clip de “Judas,” peut-on supposer que le clip aura un thème religieux ?

Le clip a subi plusieurs changements et débats car à un moment, il y avait deux visions complètement différentes et j’ai dit « Attendez, je ne veux pas que la foudre me frappe ! Je crois aux Evangiles et je ne vais pas dans cette direction. » C’était incroyable d’avoir cette conversation sur le salut, la paix et la recherche de la vérité avec des non-croyants et des croyants, pour moi ça signifiait que Dieu est vraiment présent. Ca nous a mené à quelque chose de surréel. On ne touche pas aux choses qu’on n’a pas le droit de toucher, mais l’inspiration, l’âme et l’idée sont qu’à travers votre oppression, votre noirceur, votre Judas, vous pouvez aller vers une lumière merveilleuse. Donc ça parle de l’inspiration et de ne jamais laisser tomber… Nous avons créé un nouveau Jérusalem.

 

Si le traitement final ne vous avait pas convenu, auriez-vous quitté la réalisation de la vidéo ?

Absolument. Je crois que Dieu inspire et participe à ce que chacun a dans le cœur, mais oui. J’aurai dit « Au revoir, je ne fais pas ça. Pas moyen. » Mais nous avons fait quelque chose de vraiment magique. Et elle déchire vraiment sur la danse.

Merci de créditer Christelle et GaGavision si vous utilisez cette traduction.






10
avr

You and I

Posté le 10 avril à 13 h 28 min par Sonya GaGavision

C’est lors du concert à Lyon hier que Lady GaGa a confirmé que « You and I » sera bien dans son prochain album « Born This Way » (à partir de 1m35).


MAJ :Le producteur de cette chanson est Robert John “Mutt” Lange. Il a travaillé avec beaucoup d’artistes tels que AC/DC, Def Leppard, Bryan Adams, Billy Ocean, Céline Dion, Shania Twain…

Via Christelle


MAJ : Brian May, guitariste du groupe Queen, sera présent sur la version studio de You & I

Via Kurai






9
avr

Laurieann Gibson parle de Judas

Posté le 9 avril à 22 h 09 min par Sonya GaGavision

Voici la traduction d’un article posté sur MTV News où Laurieann Gibson, la chorégraphe de GaGa, parle du clip « Judas ». Merci à Christelle ♥

 

Lady Gaga est prête à raconter sa propre version de la Bible dans son clip « Judas » qui a récemment été tourné à LA. MTV news a rencontré la co-réalisatrice de la vidéo et directrice artistique de Gaga : Laurieann Gibson, pour parler du clip et de son nouveau show sur E ! « The Dance Scene » qui commence dimanche.

 

« Tout d’abord je dois vous dire que je suis Chrétienne et ma carrière est la preuve de la présence de Dieu dans ma vie ; la plupart des gens ont déjà leur idée sur Gaga, le blasphème et ils prédisent l’approche que nous aurons. Je pense qu’ils seront très choqués de voir à quel point le message est grand et innovant et à quel point il peut être libérateur », dit-elle. « Et ça va vraiment choquer le monde entier. »

 

Le casting inclus de grands noms comme Norman Reedus, dans le rôle de Judas. « Il a été si prolifique », déclare-t-elle en parlant de sa performance, et ajoutant que la vidéo « déchire » et que Gaga joue le rôle de Marie Madeleine.
(NDLT : Selon le Nouveau Testament, elle aurait été délivrée de sept démons par Jésus et devint l’une de ses disciples. Elle le suivit jusqu’à sa mort et est également le premier témoin de la Résurrection de Jésus. On la surnomme parfois « l’épouse du Christ ».)

 

Les deux jeunes femmes ont pris sur elles et se sont assurées que la réalisation du clip soit parfaite, alors elles ont décidé de le diriger elle même. « Pour notre collaboration [avec le réalisateur Nick Knight] sur Born This Way, bien que j’ai adoré ça, il y a des éléments, des moments où pour moi les choses n’évoluaient pas vraiment dans le sens que j’avais imaginé, mais c’était très bien.

 

Mais pour Judas, tout était clair pour moi et l’inspiration était très claire pour elle aussi. Nous avions approché un réalisateur mais, niveau date, ça ne marchait pas, il y avait des conflits (d’emploi du temps) alors son manager et elle m’ont regardé et m’ont demandé de le diriger avec elle. »

 

Gibson raconte qu’elle a pris du temps avant d’accepter, car elle venait tout juste de terminer la réalisation du Monster Ball spécial HBO, dont la première aura lieu en Mai, mais elle n’a « pas pu résister. C’est un clip phénoménal, vraiment puissant, avec beaucoup d’impact. Elle est une artiste tellement forte et dévouée. Sa loyauté envers moi est quelque chose dont je serai éternellement reconnaissante. Nous sommes connectées spirituellement. Nous avons besoin l’une de l’autre… et Judas est finalement une représentation de notre véritable lien. »

 

Merci de créditer Christelle et GaGavision si vous utilisez cette traduction.






9
avr

Judas

Posté le 9 avril à 22 h 00 min par Sonya GaGavision

Le site PopJustice a publié une critique concernant « Judas ». Retrouvez ci-dessous la traduction complète :

Écouter le prochain single de Lady Gaga est une expérience plaisante.

 

En bref :

 

Judas est extrêmement bon.

 

En long :

 

Imaginez un Bad Romance hautement évolué, plaqué en Titane, venant de l’an 2511 et ayant parcouru 500 ans en arrière pour sauver la musique d’un raz-de-marée de bêtise pop type « on est dans un club » et vous obtenez Judas. Nous adorons tellement cette chanson. C’est pop dans le bon sens du terme, c’est bruyant dans le bon sens du terme, c’est agressif et pompeux et drôle et audacieux et stupide dans le bon sens, et c’est intelligent dans le bon sens du terme aussi.

 

En surface, c’est une chanson qui parle de se faire avoir (« même après qu’il m’ait trahie par trois fois »), d’envisager de se venger (« je le détruirai, le détruirai, un roi sans couronne, un roi sans couronne »), mais d’être attiré inlassablement vers l’abominable : « je ne suis qu’une sainte folle, mais bébé, oh bébé, il est si cruel, mais je suis toujours amoureuse de Judas. »

 

Vocalement, Gaga explore un territoire totalement nouveau (dans les couplets et pré-refrains, elle se jette dans un style de patois jamaïcain, à moitié chanté, à moitié rappé), le refrain est haut de 1000 étages, il y a une rupture démentielle techno tribal, et le tout est un peu écrasant pour toutes les bonnes raisons. Plus important, en tant qu’hymne inconvenant, turbocompressé d’électrogothique, Judas est extrêmement divertissant – on sent que Gaga s’est éclatée à l’écrire et RedOne à le produire. Si Abba était entré un jour dans un sex-club de Mannheim (dont nous avait parlé Jake Shears en 2009*) où le poppers et le fisting sont courants, Judas est le genre de chanson qu’ils auraient pu écrire. Peut être est-ce une bonne nouvelle pour tous ceux d’entre vous qui ont ressenti que l’insouciance trop analysée de Born This Way a manqué sa cible.

 

Nous avons tout d’abord entendu une première version de Judas en mai, au même moment que nous avions entendu la première version de Born This Way et une poignée d’autres chansons qui composent l’album, et nous avons entendu la chanson pour la dernière fois il y a deux semaines – pas le mix final apparemment, mais on nous a dit qu’il n’y aurait pas de changements majeurs. Alors que le son de Born This Way avait beaucoup changé au moment où le single a été lancé, le son de Judas est resté industriel, tonitruant et frénétique.

 

L’un des ajouts les plus récents, qui date apparemment d’il y a seulement quelques semaines, est un bridge* qui fait : « Dans le sens le plus biblique, je suis au delà de la repentance. « Racoleuse de la célébrité », « prostituée », « vomit son esprit »… Mais dans le sens culturel, je ne parle qu’au futur. Judas embrasse moi si tu es offensé, ou porte une capote d’oreille la prochaine fois. »

 

Vous allez peut être lever un sourcil sur le terme « offensé » (NDLT : « offenced » dans le texte anglais : « offence » est un nom, le verbe est normalement « offend »donc « offended » au passé et non « offenced ») mais rappelez-vous que le « WHAYOURBARROWMANCE » n’existait pas avant le printemps 2009 et qu’il fait désormais partie de nos vies. Que signifie l’interlude de Judas ? « C’est plutôt facile à décoder » nous a dit Gaga lorsque nous lui avons demandé. « Dans le sens traditionnel de ce qu’une femme est supposée être, j’ai dépassé la possibilité de me repentir. Mais je ne veux pas me repentir, parce que d’un point de vue culturel, je pense que je suis en avance sur mon temps. Et si vous n’aimez pas ça, portez une capote d’oreille. »

 

Questions et réponses

 

Quel est le BPM ? (NDLT : Battements Par Minute)

 

Quelque part dans les 130. Oui, vous allez danser sur cette chanson.

 

Est-ce que cela parle du Judas de la Bible ou est-ce que la chanson prétend parler de Judas, alors qu’en fait elle parle de toute autre chose ?

 

La première fois que Lady Gaga nous a passé la chanson, elle nous a dit qu’en gros, cela racontait le fait d’être amoureuse du pire mec que vous ayez jamais rencontré, mais comme vous vous y attendez, il s’agit de bien plus que ça. « Cela parle de laisser votre côté sombre derrière vous pour entrer dans la lumière » a-t-elle ajouté l’autre jour. « Beaucoup de choses du passé m’ont hantée – mes choix, les hommes, l’abus de drogue, la peur de revenir à New York, me confronter à mes romances passées – et Judas représente pour moi cette chose mauvaise à laquelle je ne peux pas échapper. Je n’arrête pas d’aller de l’obscurité à la lumière pour comprendre qui je suis. » De manière très générale, la partie principale de la chanson concerne la Gaga privée et le bridge la Gaga publique, deux thèmes qui sont explorés ailleurs dans l’album.

 

La chanson est-elle meilleure que Bad Romance ?

 

Il est trop tôt pour le dire, mais c’est tellement frappant qu’on ne peut pas l’ignorer.

 

Est-ce que ça sonne comme Bad Romance ?

 

Judas est à Bad Romance ce que Bad Romance était à Poker Face. C’est une nouvelle expérience dans un territoire familier, c’est comme danser dans votre club préféré après que le système sonore ait été amélioré. Les clins d’oeil à Bad Romance sont délibérés – Gaga nous a dit que parfois il était important pour elle d’explorer de nouvelles directions, comme elle le fait dans cet album, mais que « parfois je compte mes victoires et m’assure qu’elles sont toutes là, c’est de ça que Judas est fait. Je voulais que la chanson soit une évolution de ce que j’ai déjà fait, mais je voulais que dans la formule de Judas, il y ait quelque chose qui rappelle aux gens ce que j’ai fait avant. » Alors il a un un post-refrain comme le « whoah-oah-oh » de Bad Romance (ici ça fait « whoah-oh-oh-oh-oh-oh-oh I’m in love with Ju-u-das, Ju-u-das »), il y a des accroches « ra-ra » en post-refrain (« Juda-Judas, Juda-Judas, Juda-Judas, Juda-Gaga ») et la chanson se déroule de manière similaire : post-refrain, accroche post-refrain, premier couplet, puis pré-refrain, gros refrain explosif sorti de nulle part, puis retour au post-refrain, accroche post-refrain et cetera.

 

La chanson est-elle meilleure que Born This Way ?

 

Nous pensons qu’elle est 2.5 fois mieux que Born This Way. Born This Way aurait pu/du être le single-phare de l’album, et cela prend tout son sens par rapport aux autres chansons mais Judas correspond plus à ce qu’on attend. C’est une chanson pop qui se satisfait de n’être « que » ça et correspond plus à la vraie Gaga – quoi que cela veuille dire – que Born This Way.

 

Est-ce qu’elle ressemble à une chanson d’un autre artiste ?

 

Non.

 

Est-ce qu’elle va déplaire à certains ?

 

Oui, et il est important que ces personnes soient capables d’accepter qu’elles ont tort. Elles auront besoin de tout votre amour et votre respect lorsqu’elles en arriveront à cette difficile vérité. Ne les prenez pas en pitié, offrez leur juste votre aide.


*Jake Shears des Scissors Sisters avait parlé dans une interview d’un club particulier de Mannheim en Allemagne : « J’étais sur la piste. Il était 6 heures du matin. Je portais un petit maillon de corps en caoutchouc. Je m’amusais énormément. Il y avait un nuage dans la pièce, ce nuage de sueur, de cigarettes, d’alcool, de merde car les gens se faisaient fister, et de poppers. Et de pisse ! C’était dégueulasse. C’est l’endroit le plus abominable où je suis jamais allé. »

 

* « Middle eight » dans le texte : désigne la section d’une chanson qui a une mélodie totalement différente du reste de la chanson. Elle apparait en général après le 2ème refrain. Cela s’appelle un Middle 8 car cette section arrive généralement au milieu de la chanson et dure durant 8 mesures.

 

Merci de créditer Christelle et GaGavision si vous utilisez cette traduction.