Joanne // Page Spéciale


Dernière mise à jour : 03 Octobre 2016


ggv01-1

Titre : Joanne
Date de sortie : 21 Octobre 2016
Producteur exécutif : Mark Ronson
Nombre de chansons : 11 (normal) / 14 (deluxe)


POURQUOI « JOANNE » ?


Les Monsters qui suivent Lady Gaga depuis ses débuts connaissent probablement Joanne et ce qu’elle représente pour Gaga ; mais pour les petits nouveaux, voici votre leçon de rattrapage.


Joanne Stefani Germanotta était la soeur de Jo Germanotta ; elle était donc la tante de Gaga. Joanne est décédée à l’âge de 19 ans d’un lupus, alors que son frère était encore enfant. Cela est resté une importante blessure pour Jo autant pour que sa famille.
Bien qu’étant venue au monde des années après son décès, Gaga s’est toujours sentie très connectée à sa tante, elle a en effet l’impression de vivre la vie que celle-ci n’a pas pu mener. Joanne était une artiste, elle écrivait des poèmes et peignait. Gaga estime que sa créativité et son talent lui viennent de sa tante, qui, bien qu’elle ne l’ait jamais connue, a toujours eu une place centrale dans sa vie ; elle a donc très souvent parlé d’elle et lui a rendu de nombreux hommages depuis le début de sa carrière.


➤ « Joanne » est également le deuxième prénom de Gaga ; en effet, Jo a baptisé sa fille « Stefani Joanne », alors que sa soeur s’appelait « Joanne Stefani ».
➤ Un poème de Joanne, « For A Moment », est dans le booklet de l’album « The Fame ». [Voir]
➤ Dans ce même booklet, Gaga a inséré un petit poème pour sa tante dans les remerciements [voir] :

Un Poème Pour Joanne

Tous les mots que tu n’as pas pu dire
Je te promets que je les dirai

Celui que tu devais épouser, J
Je te promets que je le trouverai

Et quand tes frères m’appelleront
Je te promets que je viendrai

Car lorsque je sens que je vais me briser
Ton coeur, il rend le mien plus fort.

➤ Gaga prie toujours en criant le nom de sa tante avant d’entrer sur scène. [Voir]
➤ Sa première tournée, le Fame Ball, est entièrement dédiée à Joanne ; son équipe surnommait d’ailleurs cette tournée ainsi.
➤ Entre les lignes de son tatouage de Rainer Maria Rilke est inscrite la date de mort de Joanne (12/18/1974) [voir].
➤ Elle citait aussi cette date à la fin du « Manifesto Of Little Monsters » lors du Monster Ball [voir].
➤ Gaga avait également écrit une chanson pour elle appelée « Paradise », destinée à être sur Cheek To Cheek, mais qui n’a finalement jamais été dévoilée.
➤ Lorsque Gaga a offert à son père la possibilité d’ouvrir un petit restaurant familial à New York, celui-ci l’a baptisé Joanne. [voir].
➤ Il y a 4 ans, Gaga a posté sur son réseau social LittleMonsters.com : « J’étais si jeune quand je suis morte, et maintenant Joanne a pris le contrôle. » [Voir le post]
➤ Elle avait également déclaré en interview en 2011 qu’elle souhaitait « finir la vie d’artiste de Joanne ».

Cette liste est non exhaustive ; Gaga a très souvent parlé de sa tante en interviews au fil des ans.

joanne
Joanne Stefani Germanotta


TRACKLIST ET COLLABORATIONS

Version Standard
1. Diamond Heart
2. A-yo
3. Joanne
4. John Wayne
5. Dancin’ In Circles
6. Perfect Illusion // Premier single
7. Million Reasons // → à découvrir en live le 05/10
8. Sinner’s Prayer
9. Come To Mama
10. Hey Girl (feat. Florence Welch)
11. Angel Down

Version Deluxe
12. Grigio Girls
13. Just Another Day
14. Angel Down (Work Tape)


Les artistes avec qui Gaga a travaillé sur cet album :

• Florence Welch (Hey Girl)
• Father John Misty (Sinner’s Prayer)
• Beck
• Hillary Lindsey
• Diane Warren ? (Celle-ci a dévoilé avoir écrit avec Gaga pour l’album, mais nous ne savons si la chanson a été retenue).
• Elton John ? (Mêmes doutes que pour Diane Warren)


PRODUCTEURS
Voici les producteurs confirmés de l’album :

• Mark Ronson – producteur exécutif
• Lady Gaga
• Bloodpop (Perfect Illusion)
• Kevin Parker (Perfect Illusion)
• Josh Homme
• Emile Haynie → NOUVEAU
• RedOne (Huit ont été créées, mais Gaga n’en a retenu qu’une)


Ainsi que les producteurs dont nous avons entendu parler et/ou qui devaient prendre part au projet, mais ne sont pas confirmés sur la version finale :

• Giorgio Moroder
• Anthony Rossomando
• Nile Rodgers
• DJ White Shadow
• Fernando Garibay ?


PAROLES, INFOS SUR LES CHANSONS


➤ Une chanson de l’album parle de Sonja, l’amie et assistante de Gaga qui se bat contre un cancer du sein et du cerveau (stade 4). Elle décrit les moments où elle et ses amies se réunissent sans Sonja pour pleurer ensemble et se montrer fortes devant elle. Bien que traitant d’un sujet grave, la chanson est pourtant plutôt fun selon Gaga.


➤ La chanson Hey Girl (feat. Florence Welch) est un titre par des femmes et pour les femmes. Gaga et Florence se répondent sur le morceau, soulignant la nécessité de se serrer les coudes dans un monde (et une industrie) qui ne fait pas de cadeau à la gent féminine. Voici des paroles :

[LG] Hey Girl, can you hear me? Are you holding out your heart?
[FW] Hey Girl, do you feel me? Sometimes I go too far
[LG] Hey Girl, it ain’t easy, I know it’s pulling me apart. Hey Girl, don’t you leave me. Hey Girl don’t you leave me. Hey Girl, Hey Girl, we can make it easy if we lift each other. We don’t need to keep on one-up another.


➤ Le titre Joanne est une ballade très puissante. Lorsque Gaga l’a chantée à un concert privé pour iHeartRadio, voici ce qu’un journaliste a rapporté :

Gaga a joué quelques morceaux qui sont juste incroyables. Elle a fait une chanson au sujet d’une personne très proche de leur famille. Je crois qu’il s’agit de la sœur de son père qui est décédée, son père était d’ailleurs dans le public lorsqu’elle l’a jouée. Il ne l’avait jamais entendue avant. Elle était tellement réelle et fantastique lorsqu’elle a chanté cette chanson. Et je suppose que la présence de son père l’a amenée à faire une performance digne d’une récompense. Tout le monde dans la pièce était en larmes.


➤ Dans sa collaboration avec Father John Misty, Sinner’s Prayer, Gaga s’adresse à un homme pour lui dire : « Je ne veux briser le coeur d’aucun autre homme que toi, mais je sais que je suis une pécheresse » (Paroles ou description ? Gaga n’a pas précisé).
→ NOUVEAU Voici cependant des paroles clairement dévoilées :

I’ve got a baby sister who looks just like me
And she wants nothing more than a man to please
Maybe she’s in too deep
Her love for him ain’t cheap
But it breaks just like a knockoff piece


John Wayne parle des tendances de Gaga à toujours courir après des hommes plutôt « sauvages ».


➤ La chanson en collaboration avec Beck est une chanson dance.


➤ Selon des fans ayant écouté l’album entier, la version d’Angel Down présente sur l’album standard est une chanson produite par Mark Ronson, alors que la version « Work Tape » présente sur l’album Deluxe serait produite par RedOne, il s’agirait d’une ballade, d’une version plus épurée. → NOUVEAU


SINGLES


ggv01-2

Titre : Perfect Illusion
Date de sortie : 9 Septembre 2016
Producteurs : Lady Gaga, Mark Ronson, Kevin Parker, Bloodpop
[ACHETER/ECOUTER][INSTRUMENTALE/PAROLES][DEMANDER EN RADIO]



AUTRES INFOS

➤ Le booklet de l’album est rempli de photos et coupures personnelles de Joanne Germanotta.

➤ Au dos de l’album est inscrit « Joanne » avec l’écriture de sa tante.

➤ Gaga a écrit toutes les paroles de l’album avec une machine à écrire, puis un stylo pour les corrections.


DECLARATIONS


LADY GAGA

Travailles-tu sur un nouvel album ?
Oui, j’ai écrit beaucoup l’année passée. [AHS] a vraiment affecté ma voix, je dois dire.
 
Comment ça ?
J’utilise mon écoute du jeu dans ma musique, ce qui est crucial car il s’agit de musique. Qui eut cru que je puisse écouter encore plus ? C’est incroyable d’en parler. […] Voilà ce que je dirais : lorsque je ne travaillais pas sur le show, j’étais vraiment misérable car je n’avais pas d’endroit sûr pour faire sortir mes vices. Maintenant j’ai un endroit sûr pour mes vices donc lorsque je fais de la musique j’ai plus de clarté. J’ai un peu moins l’instinct d’être imprudente avec ma musique maintenant car je suis imprudente dans un autre domaine. Donc maintenant je pense plus à ce que je veux dire et ce que je veux laisser sur Terre. C’est moins une expression de toute ma souffrance. Il y aura un peu de ma souffrance dans l’album bien sûr, mais ce sera plus que ça. Mon dernier album était criblé d’une tonne de souffrances. Tout l’album. C’est presque comme si on ne pouvait pas le comprendre. Désormais le show me donne une place où mettre les choses, alors lorsque je me mets au piano, je suis déjà dans un endroit plus profond. J’ai quelque chose de complètement différent à explorer. // Lire l’interview entière

Lorsqu’un journaliste lui demande si le côté obscure de la Comtesse se fera ressentir dans l’album, elle ne répond pas de façon directe à la question, mais explique pourquoi et combien elle aime « l’art de l’obscurité », et ajoute que la ténacité de la Comtesse restera avec elle, et dans sa musique ; sa capacité à se battre et à continuer, à toujours se relever à tous prix même après un échec. // Voir la vidéo

Chaque chanson sur l’album est complètement autobiographique. Je ne veux pas dire que les autres ne l’étaient pas, mais celles-ci sont implicitement liées, à chaque fois, à quelque chose qui s’est réellement passé dans ma vie, que ce soient des métaphores ou qu’elles parlent de plusieurs choses différentes… Chacune d’entre elles raconte une histoire différente que j’ai vécue.

Pour cet album, j’ai fermé les yeux et j’ai imaginé pour qui je l’écrivais. Je voyais quelqu’un, je disais à Mark en studio : il y a une fille que je n’arrête pas de voir, cette fille ! Il me demandait qui elle était, à quoi elle ressemblait. Je lui disais : ses cheveux sont en arrière, dégagés de son visage, elle n’a pas de maquillage, et a des bijoux de famille, peut-être une croix de sa tante ou la bague de fiançailles de sa grand-mère… Et peut-être une patte avec son nom dessus ; elle tient un enfant par la main et tient un verre de l’autre […] Et elle est à mon concert, et pleure toutes les larmes de son corps, quelque part au milieu de l’Amérique. Et elle a l’impression de savoir exactement ce que je ressens, et d’une façon ou d’une autre, je comprends tout ce qu’elle ressent. Voilà ce que je vois tout le temps. […] Un jour je me suis mise à pleurer et j’ai dit à Mark : ça fait un moment que j’écris ces chansons pour cette femme… et je viens de réaliser que cette femme, c’était moi. […] Peut-être que c’est celle que j’aurais été si tout cela n’était pas arrivé.

Ce qui m’excite le plus sur l’album c’est à quel point il est dynamique, il y a des chansons vraiment très fun, toutes les chansons sont très différentes les unes des autres. Je ne dirais pas que Perfect Illusion est indicatif du son de l’album entier. Puis il y a aussi des moments très vulnérables sur l’album ; tout ceci se mélange pour créer quelque chose de très personnel.

Avant, j’avais honte d’être coriace. C’est peut-être une culpabilité de catholique, [je ne sais pas], j’ai toujours voulu être une gentille fille, pour mon père, mais j’avais ce fort esprit de rebellion ; et mon père a été triste toute sa vie car sa soeur est décédée lorsqu’il était enfant. Une grande part de cet album, c’est moi plongeant dans ma relation avec mon père, essayant de le comprendre, de soigner cette relation. C’est aussi sur ma relation avec mes amies – l’une de mes meilleures amies est atteinte d’un cancer en stade 4, et j’ai écrit une chanson sur les moments où moi et mes autres amies nous réunissons sans elle pour pleurer, car nous ne pouvons pas pleurer devant elle […] Chaque chanson parle d’une de ces choses que j’ai vécues, en redevenant simplement une femme, en enlevant complètement la célébrité de l’équation.

Cet album, c’est moi en tant que fille de mon père, de ma mère, en tant que soeur de ma soeur, qu’amante de mon amant, qui je suis pour mes amis… Je suis retournée, pas à mes sources mais, à mes ancêtres en quelques sortes. Le journaliste comprend alors que l’album est plus épuré et tourne autour d’elle en tant que personne, et non pas autour de « Lady Gaga le personnage », ce à quoi elle répond : Je ne dirais pas que c’est plus épuré, et je ne me suis jamais considérée comme un personnage. Je change, et je sais que les gens le voient, ils disent « ah les habits ont changé, on est passés de ça à ça », mais c’est juste qu’à chaque fois je deviens ce que je crée. C’est l’opposé de se cacher. À mes yeux, je me suis toujours révélée.

Rien ne sera particulièrement épuré, je ne vais pas dire « Voici qui je suis vraiment, surprise ! » C’est juste où j’en suis dans ma vie et comment je me sens en ce moment ; je change tout le temps, à chaque fois que je fais un nouvel album, car cela m’apprend toujours quelque chose. Je verrai ce qui me semble bien pour les concerts. Vous verrez, la musique va mener le show. C’est vraiment fun et dynamique, et je pense que la tournée sera pareil. Elle vous fera rire, pleurer, danser, sauter et crier. Et mes fans me manquent tellement, je veux vraiment leur donner aussi ce qu’ils veulent… Et je crois savoir ce qu’ils veulent. Je crois le savoir !

Chaque chanson sur l’album est différente, donc je ne dirais même pas que Perfect Illusion est un bon exemple ou montre bien le son de tout l’album, mais tout va ensemble. Il y a des chansons qui sont vraiment, vraiment fun, et sont plus « dance », mais elles combinent toujours beaucoup de genres et perspectives différents grâce aux personnes avec qui j’ai travaillé. Puis il y a d’autres moments sur l’album qui sont plus vulnérables. Il y a des chansons qui ont un message très triste mais sont en fait très dance, comme la chanson pour mon amie Sonja [qui se bat contre un cancer].

Mon père et moi sommes plus proches que jamais, et l’album repose beaucoup là-dessus, sur ma relation avec mon père dans sa guérison. Car je ne comprenais pas pourquoi mon père était si triste […] Sur l’album je reviens à qui je suis en tant que fille, celle que j’étais avant de devenir une star. J’ai effacé la célébrité de mon esprit en studio, et j’ai écrit en tant que la fille de mon père.


MARK RONSON

[Gaga et moi] nous nous comprenons vraiment, un peu comme c’était le cas avec Amy [Winehouse]. Après tout, nous aimons tous les deux la musique, donc nous avons commencé à écrire des chansons pour cet album. Elle est incroyable.

Depuis quelques mois je travaille avec Lady Gaga sur son prochain album, et je suis juste scotché par son talent, par sa voix. C’est une musicienne dans l’âme. Le moment où elle est la plus heureuse, c’est lorsqu’elle est assise à un piano, en criant des ordres au batteur ; et je ne crois pas que ce soit ce côté d’elle que le monde connaît. Ils ont vu les singles pop énormes, les tournées, les chorégraphies, donc c’est vraiment génial de faire ce genre d’album très honnête, authentique et analogique avec elle.

On travaille sur cet album depuis un moment. Je ne peux pas trop en parler ; ce n’est pas pour être évasif, mais je pense que ce n’est pas à moi de le faire. Quand ce sera le bon moment pour raconter l’histoire, c’est elle qui devrait le faire. Mais de toute la musique sur laquelle j’ai travaillé, celle-ci fait partie de mes préférées. C’est incroyable, je l’adore. C’est très rare de travailler sur quelque chose, d’aller au lit à 3h du matin, de se réveiller à 8h et d’avoir hâte de retourner en studio pour travailler de nouveau dessus. J’ai hâte que vous l’entendiez, car la musique parle d’elle-même. Quelques uns de mes musiciens préférés de tous les temps travaillent dessus.

Sa voix [sur l’album] est incroyable, c’est un côté différent de sa voix, un côté que je n’avais jamais entendu avant. Les chansons sont plutôt personnelles, et sa voix sonne rauque et blessée, pas aussi « massive » que sur d’autres de ses chansons. C’est presque comme si elle te faisait un câlin. // Voir la vidéo

→ NOUVEAU Certaines de mes chansons préférées sont sorties la première semaine. C’est incroyable, tu joues trois accords pour elle et tout d’un coup elle commence à sortir les mélodies les plus splendides et les hooks les plus accrocheurs que tu aies pu entendre.

→ NOUVEAU Ce n’est en aucun cas un album rock. Elle adore ses fans et tous les gens qui l’ont soutenue depuis le début. Pour elle, il ne s’agit pas de dire ‘Allez-vous faire f*****, j’en ai marre de ça, je veux faire ça maintenant.’ En studio, elle disait toujours ‘Peut-être qu’on peut ajouter ce petit hook de Fame Monster ici.’ Il y a définitivement beaucoup de ça dans l’album.


BLOODPOP

Gaga est assise, là, avec sa machine à écrire et sa guitare, et elle écrit tout ça elle-même. Elle n’est jamais absente. Elle n’arrête jamais d’écrire. Elle n’est pas dans les wagons de derrière : elle est tout devant, elle conduit le train et contrôle la vitesse. Donc quand les gens me demandent, « est-ce que ça va être comme ci ?, est-ce que ça va être comme ça ? », eh bien, c’est elle qui assemble tout, selon ses influences.


HILLARY LINDSEY

→ NOUVEAU Si on devait parler de style musical, ce disque n’est certainement pas country. Il a parfois des influences folks, peut-être de la guitare acoustique, mais cela ne signifie pas nécessairement qu’il soit country.

→ NOUVEAU J’espère que les fans l’entendront pour ce que c’est : Lady Gaga qui parle avec son cœur. Elle peut montrer au monde qu’elle n’a pas besoin de tous ses artifices. Elle peut toujours vous attraper et vous tenir dans la paume de sa main.


ELTON JOHN

Je vais écrire avec Gaga demain (le 20/01). Elle enregistre un nouvel album. J’ai entendu deux chansons, elles tuent, elles sont géniales, c’est un retour à ce qu’elle faisait au début – « Yoü and I », ou sa chanson à la Bruce Springteen « Bad Romance ». (…) Je veux qu’elle fasse un album génial, simple, fabuleux. Peut-être comme « Tapestry » (de Carole King), mais sa version à elle. J’ai entendu deux chansons ; elles n’ont pas des arrangements complexes, mais elles sont géniales. Le plus important, c’est les chansons ! // Lire ses déclarations au complet

J’ai entendu deux ou trois chansons de son nouvel album, qu’elle fait avec Mark Ronson, et c’est vraiment brillant. Vous allez être vraiment contents quand vous l’entendrez.


RED ONE

[Lire ses déclarations] (/!\ Ceci était avant que Gaga ne change son projet ; une seule chanson avec RedOne a finalement été retenue.)

Merci de créditer Gagavision.net en renvoyant vers le lien
direct de cette page si vous en utilisez des éléments.
GAGAVISION.NET/JOANNE