Interview MSN Canada

MSN Entertainment Canada – Par Kevin Ritchie, 26 Avril 2011

La pop culture comme religion : Lady Gaga explique les références bibliques controversées de son prochain clip ‘Judas’

La semaine prochaine Lady Gaga présentera le clip Federico Fellini-esque de son nouveau single ‘Judas’, une chanson qui – comme on pouvait s’y attendre – est restée en travers de la gorge des groupes catholiques, à cause de son appropriation de la Bible : celui qui a trahi Jésus est utilisé comme la métaphore de tomber amoureuse du mauvais garçon. Dans la vidéo, qu’elle a co-réalisée avec la chorégraphe canadienne Laurieann Gibson, Gaga jouera le rôle de la prostituée Marie-Madeleine menant un gang d’apôtres à motos en pèlerinage à Jérusalem.

Lors d’un entretien téléphonique bref et légèrement philosophique avec MSN, juste avant son concert au Bell Centre de Montréal ce lundi, la chanteuse a insisté sur le fait que la chanson est une affirmation de sa foi, pas une contestation. Le sujet de la foi sera l’un des thèmes majeurs de son troisième album ‘Born This Way’, dont elle dit qu’il est désormais terminé et prêt à sortir le 23 Mai, tout comme sa prochaine tournée.


Où en êtes-vous avec le nouvel album ? Est-il terminé ?

En fait, oui il est en mastering maintenant. Nous venons juste de terminer le nettoyage de tous les mixes et j’ai eu une expérience spirituelle très sympa la nuit dernière. J’ai arrêté la voiture, je suis restée toute seule dedans, j’ai écouté tout l’album et j’ai appelé tout le monde pour leur dire qu’il était fini. Donc il est en mastering et j’en suis si contente. Je suis vraiment fière et c’est si bon d’enfin lui donner naissance. Ce fut un accouchement douloureux de plusieurs semaines.



Où est-ce que vous conduisiez hier soir ?

J’étais à New York. Je quittais Manhattan pour venir à Montréal.



Vous avez un nouveau single qui sort : ‘Judas’. Vous êtes allée en école catholique, n’est-ce pas ?

Oui.



Comment votre éducation catholique a-t-elle guidée l’écriture de cette chanson et de l’album ?

Bien, je ne dirai pas nécessairement que ma scolarité a influencé l’écriture de cette chanson en particulier. ‘Judas’ est une métaphore et une analogie du pardon, de la trahison, des choses qui vous hantent dans votre vie. Je crois que c’est la pénombre dans nos vies qui se met finalement à briller et qui illumine la grande lumière que nous avons au-dessus de nous.
Quelqu’un m’a dit un jour : « Si tu n’as pas d’ombre, c’est que tu n’es pas dans la lumière. » La chanson parle du fait de laver les pieds du bien comme du mal, de comprendre et pardonner les démons de notre passé pour aller vers la grandeur de notre futur. J’aime les métaphores agressives – plus dur, plus fort, plus sombre – et mes fans aiment ça aussi. C’est une métaphore très provocante et agressive, mais ce n’est qu’une métaphore.



Comment cette métaphore va-t-elle se manifester dans le clip ?

La vidéo, en substance, suggère que… le pardon et la trahison sont main dans la main et que… comment dire ça ? Le clip met le destin au-dessus de tout et raconte que les erreurs dans votre vie ne sont en fait pas du tout des erreurs, elles font juste partie de votre potentiel général et de votre destin.



Quel en est le concept ?

Je voudrais que la vidéo puisse parler d’elle même mais je dirai que le thème et la manière dont je voulais esthétiquement dépeindre l’histoire sont un film de motos à la Fellini, où les apôtres sont des révolutionnaires dans un Jérusalem des temps modernes. Je joue Marie-Madeleine et je les conduis dans la ville où nous rencontrons Jésus et je vous laisserai découvrir la suite. Mais c’est fait plus pour célébrer la foi que la remettre en question.



Vous dites que ‘Judas’ parle du pardon. Pouvez-vous pardonner aux gens qui l’ont leaké il y a une semaine ?

Oui ! Vous savez, je m’en fous. C’est bon. Au final la chanson était terminée, elle était prête à partir. C’est toujours difficile lorsqu’on en arrive à la promo car on doit se dépêcher et faire en sorte que tout soit prêt, mais nous étions préparés. J’avais déjà tourné le clip, tout s’est passé comme je le voulais, il est vraiment magnifique et je suis très excitée que les fans aient pu entendre la musique. Je ne suis pas obsédée par ce genre de choses.



J’ai une question de Chelsea, l’une de vos fans sur Facebook. Elle voudrait savoir si vous réaliser l’ampleur votre succès ?

Je ne le réalise pas complètement mais l’importance des fans et leur amour sont très clairs pour moi et c’est ce sur quoi je me concentre plus que tout. Je les adore et les chérie tant. Je pense toujours être moi-même une outsider, de différentes façons. Je n’ai pas l’impression d’avoir commencé à montrer aux fans ou au monde ce dont je suis capable en tant que musicienne, alors je suis très excitée par le futur. Je ne pense pas encore avoir mordu dans le gâteau, pour être honnête.



De quelle manière vous êtes vous lancé un défi avec l’écriture de ce nouvel album ?

Je me suis vraiment poussée d’un point de vue musical. La chose que je préfère avec cet album est que la composition des chansons est vraiment, vraiment belle ainsi que les mélodies et les refrains – chacune des chansons pourrait être mise à nu, jouée au piano et resterait un superbe morceau. Nous avons passé tellement de temps à orchestrer l’album, il est épique et dramatique et théâtral. Du début à la fin, on pourrait imaginer que c’est la bande originale d’une comédie musicale. Il est vraiment très spécial pour moi, j’y ai mis tout mon coeur et toute mon âme et j’ai l’impression d’avoir grandi en tant que compositrice.



Quelle est l’idée la plus folle que vous ayez eu sans pouvoir la réaliser ?

Nous avons fini par en réaliser la plupart. Parfois nous n’avons pas assez de temps pour finir entièrement. J’ai tellement d’idées que parfois j’ai peur de ne pas pouvoir les sortir toutes avant de mourir. La Haus of Gaga est vraiment incroyable, j’aime tellement mes amis qui sont engagés pour notre vision commune ; nous arrivons presque toujours à tout réaliser, affiner et préparer. Ce qui est le plus important pour moi c’est que les idées soient bien réalisées.
Cet album maintient cette même sorte de fascination pour la culture pop en tant que religion. C’est juste une association plus profonde et détaillée entre la culture pop et la religion. Sur ‘The Fame’ et ‘The Fame Monster’ j’analysais la célébrité dans le contexte où moi seule pouvait la comprendre car je ne l’avais pas encore. Il s’agissait plus de l’art d’être célèbre mais maintenant que j’ai mes fans et que j’ai, entre guillemets, la célébrité, cet album parle plus la pop culture en tant que religion, des jeunes voix et générations en tant que religion, de la pensée laïque en tant que religion, du fait d’avancer et de la modernité en tant que religion. Pour en revenir à votre question sur ‘Judas’ en tant que référence religieuse, c’est moins la référence d’une religion institutionnalisée et plus une référence culturelle en relation à la pop culture comme religion.



Comment allez-vous représenter ces idées lors de votre prochaine tournée ?

Je suis fascinée par l’iconographie et par la manière dont l’iconographie est enseignée au monde, que cela soit par une religion institutionnalisée, le symbolisme, les films ou la musique. Si je pouvais le dire en une phrase, je dirai : s’ils n’étaient pas ceux qu’on t’a appris qu’ils étaient, croirais-tu toujours ? De plusieurs manières, cela parle de la foi et de l’espérance, mais pas dans un sens religieux. Cela concerne la foi et l’espoir dans la culture, spécialement à une époque où, partout dans le monde, les gens ont besoin d’espoir, de compréhension, d’amour, d’absence de préjugés, d’absence de jugement, d’acceptation. Comment pouvons-nous aborder la culture comme foi ?


Quelles sont les icones dans lesquelles vous avez placé votre foi au cours de votre vie ?

Je mets ma foi dans mes fans chaque jour.

Traduction par Christelle
entertainment.ca.msn.com

Partagez

8 commentaires on “Interview MSN Canada”

  1. J’attends le clip avec impatiente ! Et aussi l’album, surtout Marry The Night ! :)
    J’adore les comparaisons de GaGa « Ce fut un accouchement douloureux de plusieurs semaines. » et dans la gagavision n° 43 « je vomis le morceaux » x)

    « Quelles sont les icônes dans lesquelles vous avez placé votre foi au cours de votre vie ? Je mets ma foi dans mes fans chaque jour. » J’adore ! ♥

  2. Certain vont être dessus du clip mais moi pas. Je trouve que moi qui suis pas croyant , sa va être intéressant de voi des motard dans un décor qui va être gagatesque et une prostituée amoureuse de Judas ! :) merci Christelle :))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *