Lady Gaga parle d’Alexander McQueen

AR_(2)

Le très célèbre V Magazine a publié cette semaine un article concernant l’un des plus grands designers que cette génération ait connu : Alexander McQueen. Pour parler de lui et lui rendre encore un hommage, ‘V’ a fait appel à l’une de ses plus ferventes admiratrices et une de ses amies : Lady Gaga, qui venait d’acheter des pièces du génie parti trop tôt. C’est donc avec émotion que la chanteuse et icône de la mode se rappelle son ami et inspiration, et nous parle de son absence dans un petit ‘memo’ publié par le magazine. Découvrez sa traduction par Gagavision :

Lady Gaga se remémore McQueen
LADY GAGA SE REMEMORE MCQUEEN
TEXTE DE LADY GAGA


Hier matin, Lady Gaga a acquis certains des trésors les plus convoités, créés par le disparu Lee Alexander McQueen, qui étaient mis aux enchères par Christie’s au profit de l’UNICEF. Ici, dans un mémo spécial, exclusif et profondément personnel, elle partage ses souvenirs, émotions, et sa gratitude envers un artiste qui a quitté ce monde trop tôt.

Il n’y a aucun diamant, aucune récompense, rien que je n’ai voulu plus qu’un souvenir de ma brève amitié avec McQueen. Je suis triste chaque jour lorsque j’entre dans mon dressing, sachant qu’il n’est plus là pour éblouir le monde avec son esprit beau, sombre, sans limite, brave. Ces chaussures sont la seule pièce tangible qu’il me reste de notre travail ensemble. Elles sont venues à moi ce matin, après que j’ai encore rêvé de lui. Dans le rêve, j’entre dans mon dressing et ses vêtements ne sont plus là. Je suis torturée. La perte est profonde. Je fais le deuil de ma propre manière constamment, pourquoi est-il parti, il était si talentueux. Je déteste l’espace vide, pas seulement dans la mode, mais dans la conscience créative qui pétillait lorsqu’il est décédé. Ce matin j’ai reçu l’appel m’indiquant que je serais désormais la gardienne de 3 paires de compensées tatous, comme celles que j’ai porté dans le clip de « Bad Romance », les chaussures de sa collection « L’Atlantis de Platon », celles qui ont fait hoqueter tout le monde au premier rang des défilés car ils n’avaient JAMAIS vu quelque chose comme elles avant. Cela m’a rappelé ce matin qu’il est toujours là. Il est partout. Dans chaque vitrine de magasin. Dans les formes du prêt à porter grand public, dans la mode, dans la musique, dans le cœur de chaque jeune créateur qui rêve d’être aussi libre et sans peur que McQueen l’était. J’ai pleuré toute la matinée, convaincue qu’il était avec moi. Convaincue que je suis aimée quelque part, bien au-delà du corps et de l’âme éternelle, hors de ce chaos. Il voulait que je les aie. Elles ont fait leur chemin pour revenir jusqu’à moi. Je suis ici aujourd’hui pas uniquement à cause de mon talent, mais parce qu’il croyait en moi. Ma façon bizarre et art pop folle d’exprimer mes émotions est la part de moi qu’il savait qu’il m’avait enseignée. Je lui serai reconnaissante bien après ma propre mort et le rejoindrai où ils mettent les âmes comme les nôtres. Vive McQueen.

© Traduction par Christelle @ Gagavision.net

Partagez

6 commentaires on “Lady Gaga parle d’Alexander McQueen”

  1. Alexander Mcquen était et restera un styliste bourré de talent !
    Les chaussure que Gaga portent dans « Bad romance » sont magnifique et correspondent toute à fait à Gaga !!
    J’aimerais bien les essayers un jour !!!

    Gagavision, des nouvelles de « till it happens to you » ?

    1. Aucune non, malheureusement :/
      Pour les chaussures je les ai vues en vrai (+ le costume « Walk Walk Fashion Baby » de Bad Romance) à l’expo sur McQueen à Londres, c’était très impressionnant !

  2. Gaga s’exprime vraiment bien, en plus d’être une performeuse d’exception c’est aussi une femme cultivée et avec du goût. J’aime quand elle s’exprime ainsi ça donne un aperçu des conversations un peu moins conventionnelles qu’elle peut avoir, j’aime son esprit! j’espère qu’elle mettra cette intelligence à profit dans ses projets futurs afin que l’on voit un peu mieux ce qu’elle a dans la tête. On peut déja le voir lorsqu’elle explique ses concepts mais la machine commerciale prend vite le dessus et ses brillantes idées sont noyées sous une promo facile d’accés ( ce que je comprends entièrement attention ! ) mais j’aimerai ( et c’est personnel) qu’elle nous montre plus son côté « intellectuel ». En tout cas cet hommage m’a bouleversé, on comprend la puissance presque « magique » qui se cache derrière la perception qu’à Gaga de la mode et nous laisse entrevoir ce qu’elle pense de la vie après la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *