Gaga dans ‘The Conversation’

‘The Conversation’ est un nouveau talk-show féminin, réalisé par Demi Moore, qui donne la parole à des femmes célèbres et leur permet de se confier sur des sujets tels que l’image du corps, la sexualité, la carrière et les finances.
Interviewée par la photographe Amanda de Cadenet, Lady Gaga fait elle aussi partie de ce programme, qui sera diffusé sur la chaîne Lifetime, à une date inconnue pour le moment.
Retrouvez Gaga dans le teaser ci-dessus, à partir de 0.34 !

Via Bad-Monster

 
MAJ du 19/03/12 : L’épisode sera diffusé courant Avril, voici un extrait :


 
MAJ du 30/04/12 : ‘The Conversation’ sera finalement diffusé le 3 mai, soit jeudi! Découvrez la nouvelle bande-annonce ici.
 
MAJ du 04/05/12 : Découvrez la vidéo complète de l’émission ici.
 
MAJ : Retrouvez ci-dessous un long résumé de l’interview de Gaga !

Gaga explique tout d’abord que beaucoup pensent qu’elle n’est qu’une cinglée qui fait des chansons pop à connotation sexuelle (« Ce que je suis ! » dit-elle) mais que néanmoins, elle dit toujours à ses fans qu’elle n’a commencé à apprécier le sexe que très tard.
Elle se rappelle de ses années de lycée, des moments où elle faisait l’amour, et explique qu’elle ne savait pas si c’était bien, si c’était comme cela devrait être, ce qui se passait exactement… « Est-ce qu’au moins je me sentais bien ? Je ne pense pas que c’était le cas. » Elle dit qu’à cet âge, on ressent juste ce qu’on croit qu’on est supposé ressentir. « On essaie de trouver comment être une femme. Et j’encourage vraiment mes fans à attendre, » confie-t-elle ; attendre jusqu’à un âge où on peut vraiment comprendre ce que cela signifie de faire l’amour.
 
Amanda de Cadenet explique à Gaga qu’elle a deux filles et qu’elle s’est aperçue que la manière dont est abordé le sexe aux Etats-Unis est étrange car lorsqu’on parle de l’orgasme, on ne parle que de l’orgasme masculin et du fait de tomber enceinte, mais pas de l’orgasme féminin. Elle trouve qu’il est important que les filles connaissent leur corps et apprennent à le connaitre.
Gaga dit qu’elle est d’accord mais que de toute façon lorsqu’on est trop jeune, cela n’est pas possible : elle dit qu’il faut être extrêmement relaxée et confiante pour être avec un homme pour se donner à lui. « Je ne sais pas si, lorsqu’on a 17 ans, on sait vraiment comment faire ça. » Gaga explique que pour elle il est important de savoir, lorsqu’on est jeune, ce que l’on fait. Elle dit ne pas vouloir faire d’auto-analyse sur l’époque de ses 16 ans où elle sortait avec des hommes de 26 ans mais explique qu’ elle voulait s’amuser et trouvait que les garçons de son âge étaient horribles et qu’une personne de 26 ans était un vrai homme… « Mais soyons honnête, les mecs de 26 ans ne sont pas mieux ! »
 
En grandissant et lorsque sa carrière est devenue plus importante que tout pour elle, elle a commencé à éloigner d’elle toutes les personnes qui se mettaient sur son chemin ou devenaient destructrices ou abusives.
ADC se demande comment Gaga a pu faire cela car la plupart des femmes font de leur homme une priorité. Gaga explique que pour elle le divorce n’est pas une option. Elle a pour exemple sa grand-mère, qui a été mariée durant 60 ans, et ses parents, qui sont toujours ensemble depuis 30 ans. Elle explique que lorsqu’elle était plus jeune, elle a cru que ses parents allaient divorcer car ils se disputaient tout le temps, mais ils ont tenu le coup et ils sont plus amoureux que jamais à ce jour. « Ils sont tellement heureux et c’est ce que je veux (pour moi) ». Gaga dit vouloir trouver un homme qui partage le même objectif qu’elle, pour qui le divorce ne sera pas une option, quelqu’un avec qui tout traverser, même s’il y a des périodes difficiles.
 
ADC aborde le sujet de la solitude. Gaga explique qu’elle a commencé à aimer sa solitude depuis cinq ans environ. Elle confie qu’elle était très déprimée lorsqu’elle avait 19 ans car elle avait décidée de se consacrer à la musique, d’arrêter l’école, elle refusait l’argent de ses parents, faisaient trois petits boulots en même temps (…) et que lorsqu’elle rentrait dans son appartement chaque soir, c’était calme, solitaire, immobile. Il n’y avait qu’elle et son piano. Elle avait une télévision qu’elle laissait tout le temps allumée pour lui donner une illusion de compagnie.
Gaga confie que c’était encore pire durant la période où elle prenait de la cocaïne : « c’était comme si la drogue était mon amie. » C’était pour elle comme un « amant qui ne vous quitte jamais ». Gaga dit qu’elle s’est toujours droguée seule et que c’était une manière horrible de tenter de combler un vide. Cela ajoutait en fait encore plus à ce vide. Elle se sentait malade à un certain point, elle n’arrivait même plus à être vraiment défoncée. ADC, qui s’est elle-aussi droguée à la cocaïne, avoue que pour elle, sur la fin, elle prenait de la drogue mais cela ne lui faisait plus rien. Gaga dit qu’elle se sentait très malade : elle se rappelle qu’une nuit elle était dans sa douche, penchée, l’eau froide venait sur elle, elle se sentait « comme une merde », elle buvait et priait pour que ça s’arrête. Elle s’est réveillée un jour en se disant qu’elle n’était pas une artiste mais une trou-du-cul. « Si tu étais une putain de vraie artiste, tu te consacrerais à ta musique, tu ne dépenserais pas ton argent pour le Diable blanc. »
Gaga explique qu’il y a cette vision romancée de l’artiste prenant de la drogue car c’est sexy, artistique, ça aide à faire de la bonne musique, « alors qu’en fait tu n’es qu’un putain de loser. » Elle a alors arrêtée la drogue et a consacré toute son énergie à son bonheur, à ce qu’elle voulait vraiment faire. « Comment expliquer à tes amis, à ta mère : je suis une chanteuse ? (…) Il n’y a aucune manière de convaincre les gens de ce que vous valez, vous devez le savoir à l’intérieur de vous-même. (…) Quoi que vous vouliez faire, vous devez le savoir au fond de vous et vous battre au couteau pour vos rêves. »
 
ADC explique qu’elle a elle-même été brisée par ses déboires amoureux, la perte d’êtres chers, les abus de drogue et d’alcool, qu’elle a touché le fond et se disait qu’il devait y avoir mieux que ça dans la vie. Elle dit que cela lui a pris énormément de temps pour comprendre ce que le bonheur signifiait pour elle, qu’elle n’avait pas d’identité. Gaga lui prend alors la main et lui dit qu’elle-même travaille toujours là-dessus, qu’elle connait ce sentiment et qu’il est terrible. La seule chose dont elle ne doute pas est son travail, car cela ne dépend pas de quelqu’un d’autre : « C’est un sentiment incroyable d’aimer quelqu’un et de partager votre vie avec cette personne, mais la reconstruction de votre âme en tant que femme est l’entreprise et le voyage d’une vie. »
Gaga se dit heureuse d’avoir une mère géniale, bénie d’avoir des amis et des gens autour d’elle qui l’aiment. Elle explique que si on projette de la négativité autour de soi, c’est ce qu’on recevra aussi, mais si on projette de l’amour, de l’acceptation et de la tolérance, on en recevra en retour.
 
Gaga s’adresse alors aux femmes qui regardent l’émission en leur disant que si elles sont allongées à côté de quelqu’un qui ne les fait pas se sentir comme les déesses qu’elles sont, c’est qu’elles ont besoin de redécouvrir ce dont elles veulent et ont besoin.
ADC indique à Gaga qu’elle se sent parfois très bien et d’autres fois très mal, ce qui arrive à tout le monde : Gaga lui répond que cela n’est pas la responsabilité des hommes et que c’est injuste de la part des femmes d’accuser les hommes pour ce sentiment : « Je me sens comme une merde, c’est de ta faute ! » Gaga dit que cela ne les concerne pas, mais que c’est la femme elle-même : « Si vous êtes avec quelqu’un qui vous fait vous sentir mal, partez. » Elle dit qu’on ne peut pas mettre ce genre de pression sur quelqu’un, car c’est le boulot de chacune de trouver sa source de bonheur.
 
Gaga répond de plus à quelques questions à la fin de l’émission :
 
« Quel est votre plus gros vice ? »
J’aime les alcools bruns. C’est un mauvais vice.
 
« Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné ? »
Sois toujours privée en public.
 
« Quelle est votre position sexuelle préférée ? »
Je pense que c’est parce que je suis toujours en charge de tout, j’aime vraiment qu’on me dise quoi faire. Je ne pense pas que c’est amusant de ne faire qu’une position.
 
« Que diriez-vous à votre moi de 14 ans ? »
Rien. Si j’avais tout su, rien de tout cela ne serait arrivé. C’est grâce à mon illusion que je suis là. Je ne me dirais pas la moindre chose, juste laisse les choses aller.
 
Gaga conclue l’émission sur ces mots :
« Regarde au fond de toi pour trouver les réponses. Arrête d’appeler tes amies, arrête d’appeler ta mère, arrête de lire Cosmo ou quoi que ce soit d’autre, « cela vaut-il le coup ? » tu sais si ça vaut le coup. Tu te sens comme une déesse, ou non. »

Partagez

38 commentaires on “Gaga dans ‘The Conversation’”

  1. Elles ont l’aire de bien s’éclater lol Gaga est trop belle elles a toujours cette petite tête d’ange ( même avec un grand voile noire ) ^^

    1. Je crois que cette interview date d’après les VMA, bon je me trompe peu être mais l’une des rare sortie qu’elle a fait juste après elle avait cette tenue, même elle avait fait des photos sur le toit d’un immeuble a New York…ça se peut je raconte n’importe quoi mais bon lol

  2. ce genre d’interview est inutile … enfin en tous cas si il parle d’intimiter sexuelle ça ne regarde personne a pars la personne en question , surtout que gaga parle pas beaucoup de son intimité donc , je sais pas trop de quoi il vont pouvoir parler , a si de sa carrière ;D …
    mais bon genre  » what is your favorit sexual position ? non mais on s’en tape x) a moin que quelqu’un veut coucher avec gaga ? ^^
    mais bon sa fait de la pub pour elle donc , t’en mieu ;D

    1. c’est pas du tout a propos de ça … c’est plutôt des conseils pour femmes je pense , un peu comme l’émission de Brigitte Lahai dans une station de radio française …

  3. Euh wai perso j’aime pas ce genre d’interview mais contente d’avoir une interview de Gaga a coups sur elle va parler de sa relation avec taylor kinney

    1. Ba non car cette interview a était filmée il y’a deja un petit moment avant qu’elle ne décide de faire sa pause médiatique on verra bien moi je ne demande pas mieux ^^

  4. bonjour je voudrait savoir si il vas y avoir une version sous-titre français de cet interwei comme vouspostier sur la chaine youtube de gagavision ?
    car je ne comprend vraiment rien a ce que la journaliste et gaga racont XD
    merci de votre reponse :)

      1. Il me semble que l’épisode a été reporté à la semaine d’après en raison de la diffusion du tout dernier épisode de Desperate Housewives sur Abc et ferais donc une trop grosse concurrence aux Simpsons :)

  5. Heureux d’avoir réussi à comprendre cette interview +____+
    Elle est assez intéressante car on apprend un peu plus le passé de Stefani avec ses anciens démons :’)
    Je rêve d’avoir un jour le meme enlacement que Gaga fait à la femme qui l’a interviewé +___+

    1. L’épisode est déjà en ligne, il est dans notre article et tu trouveras même un résumé en français :) (À noter que Gaga n’est qu’au début de l’épisode!)

    1. Sur la position sexuelle ? C’est pourtant bien ce qu’elle dit mais j’avoue que sans l’intonation de sa voix, c’est moins fun…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *