Interview Rolling Stone

Voici de nouveaux extraits de l’interview de Lady GaGa au magazine Rolling Stone dont vous pouvez toujours voir les scans ici:

Sur ses peurs:
GaGa n’a jamais fait de psychothérapie mais avoue s’être déjà adressée à des guides spirituels.
GaGa est « terrifiée par la thérapie car (elle) ne veut pas que cela dérange (sa) créativité. » Lady GaGa est également terrifiée par les bébés pour les mêmes raisons.

Sur son père qui la surnomme « Loopy »:

J’aime mon père, il est tout pour moi. J’espère pouvoir trouver un homme qui me traite aussi bien que mon père.
Mon père a toujours été mon ami. Il répondait à mes appels et m’écoutait pleurer, parler poétiquement de ma douleur et me disait « Tu sais Loop, tu ira bien si tes chansons passent à la radio ».


Sur le fait d’être une femme :

Je pense voir le sexe et l’intimité comme une seule et même chose. Mais je suis à une place différente aujourd’hui qu’il y a deux ans. Donc je pense être une femme maintenant. Je ne sais pas quand ou pourquoi vous réalisez que vous êtes devenue une femme mais je suis une femme. Je pense différemment. Je me sens différente. Et je me soucie de moins en moins de ce que les gens pensent. Je me sens très forte.

Sur son nouvel album (quasiment fini mais qui sortira début 2011) :

J’aime écrire sur la route car je sors tous les soirs et pendant que je chante les vieilles chansons sur scène, je les imagine chantant les paroles de mes nouveaux titres.

Elle ne dévoile aucun détail mais chante le refrain d’une de ses nouvelles chansons au journaliste (qui n’a pas enregistré à la demande de GaGa). Elle révèle également qu’elle et son équipe sont déjà en train d’imaginer la prochaine tournée du nouvel album. Enfin elle a écrit un nouveau titre à l’image de la musique qu’elle faisait avant :

Il est tellement bien. Il est très personnel. La chanson parle de ma tristesse de la façon la plus réaliste et honnête qu’il soit. Elle raconte comment un jour je suis devenue seule.

Sur la drogue :

J’adore l’ecstasy mais je n’en prends pas beaucoup. J’aime le MDMA (NDLR : Synonyme d’ecstasy) mais je n’aime pas l’ecstasy.

Sur sa spiritualité :

J’ai eu quelques expériences différentes. Je suis connectée à ma tante Joanne qui n’est plus avec nous. Puis il y a eu l’opération de mon père et ma vie a aussi beaucoup changé. C’est dur de ne pas croire que Dieu ne me regardait pas quand j’ai surmonté ses obstacles avec la drogue, le rejet et les gens qui ne croyaient pas en moi. Cela a été une longue route mais c’est difficile de supporter ça tout seul. J’ai besoin de croire qu’il y a quelque chose de supérieur à moi. Un pouvoir supérieur qui faisait attention à moi.

Sur ses cauchemars morbides :

Je les mets dans le spectacle. Beaucoup de mon travail est un exorcisme pour mes fans mais aussi pour moi. La vidéo où je mange un cœur c’est un vrai cœur de bovin. Mon père aller ou venait d’avoir son opération. Alors Nick Knight, qui a fait tous les visuels du show, m’a dit « il est temps pour toi de te laisser aller » et m’a donné le cœur comme pour faire face à ma peur.
J’ai ce rêve récurrent où il y a un fantôme dans ma maison. Il m’emmène dans une chambre et il y a une fille blonde avec des cordes autour de ses quatre membres. Elle porte mes chaussures des Grammy, allez savoir pourquoi. Et les cordes la pousse ailleurs. Je ne vois jamais où elle est poussée. Je la vois juste gémir et alors le fantôme me dit « si tu veux que j’arrête de la faire souffrir et si tu veux que ta famille aille bien, tu te couperas le poignet. » Il a aussi ce miel dans un Tupperware qui ressemble à de la sauce aigre-douce avec beaucoup de Madison Square Garden de New York. C’est juste bizarre. Et il veut que je verse le miel sur la blessure et que je mette de la crème et une gaze. J’ai cherché la signification de ce rêve mais je n’ai rien pu trouver nulle part. Ma mère m’a dit « C’est pas un rite illuminati? » et j’ai dit « Oh mon Dieu! ».

Sur sa santé :

Je n’ai pas de lupus. Je suis à la limite ce qui signifie que j’ai la maladie en moi et qu’ils n’en savent pas beaucoup. Je ne voulais pas que mes fans s’inquiètent alors je n’en ai pas parlé. C’est juste que je réduis le stress dans ma vie pour être sûre de ne pas développer la maladie. C’est dans la famille alors je n’écoute pas vraiment les docteurs à propos de cela car c’est trop personnel. Je parle à ceux qui ont cette maladie ou à mon père qui a perdu sa sœur à cause de cela. Il n’y a pas de souci à se faire mais je suis parfois fatiguée et je me suis naturellement posé la question.

Sur sa tante décédée, Joanne :

Je pense que son esprit est en moi et mes amis proches me disent que c’est sa façon de me dire coucou. J’ai sa date de décès sur mon bras (NDLR: à côté de la citation de Rainer Maria Rilke). C’était une poète et un écrivain. Je crois vraiment qu’elle a un travail inachevé à terminer et elle le fait à travers moi. Elle était comme une sainte alors peut-être qu’elle vit à travers un pêcheur.

Partagez

27 commentaires on “Interview Rolling Stone”

  1. C’est quoi cette histoire de vidéo ou elle mange un coeur ?? Ca ne me dit rien :S Vous pourriez passer un lien svp??

    Super ‘morceau’ d’interview, et merci pour la traduc’ :)

  2. Chachaa ouais un peu bizare, ça ce contredit, je pense que c’est une erreur de traduction.
    Mais comme certains l’ont dit elle est honnête au moins oui! Vu ce qu’elle a vécu avec la drogue, je pense que elle en prend raisonnablement de toute façon.

  3. Pour la drogue elle dit pas qu’elle se shoot hein. Elle dit juste qu’en gros elle en prend un peu. Elle avait dit dans une autre interview qu’elle prenait parfois une faible dose de speed pour se donner un coup de fouet. C’est loin d’être la seule à le faire dans ce milieu qu’est le showbiz, mais elle au moins ne le cache pas. De toute manière pour arriver à tenir et assurer un rythme de vie de fous comme c’est le cas pour elle, et ce depuis un certains temps déjà, ben le café et les vitamines ça ne sufis pas toujours si vous voyez ce que je veux dire. Après il faut juste faire gaf à ne pas tomber dans la dépendance et finir complètement naze et toxico.

  4. Et bien j’ espère que c’ est finit pour ces 2 drogues. Au moins elle est honnête. Ensuite au sujet de sa santé j’ espère qu’ elle n’ a pas le lupus. Et ses cauchemars et ses peurs sont très bizarre. On va finir par croire que GaGa est réellement « GaGa ».

  5. LOL ! je veux tellement ce mag faut que je me dépêches de trouver un relay XD oh mais c’est pas une junkie XD ! sinon ça serait une Lilly Allen numéro 2 haha et si elle l’aurait pas dit qui s’en serait douté ? parce que si elle en prend réfléchissez deux sec c’est pour tenir le coup lorsque elle enchaine les dates les unes derrières les autres mais on est loin de Amy Whinehouse respirez LOL ( Et Gaga est une grande bluffeuse méfiez vous et souvenez vous de ce que elle a dit que très souvent elle détournée ses phrases en interview ,et la pauvre je n’envie pas ses rêves , bah elle a mangé un coeur XD c’est de la viande so LOL *** et sincèrement j’ai hâte pour le nouvel album <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *