Interviews de Lady Gaga au Canada

sdfwf

Lady Gaga, de passage au Canada, a donné plusieurs interviews, dont vous découvrirez les vidéos et résumés ci-dessous:

eTalk


 
– Il est question de sa récente prestation au SNL. Gaga dit que c’était un honneur pour elle d’être en présentatrice et guest musical.
– Ce SNL a également été le plus vu depuis le mois de mars de cette année.
– Gaga dit que le sketch de la vieille Gaga était un rêve.
– Il est également question de sa sortie du SNL et de ses autographes pour les fans.
– Ils parlent également de son arrivée dans la ville.
– Puis, elle termine sur le fait qu’elle adore les costumes, perruques et le théâtre qui sont du show-business qu’elle aime tant.

City Entertainment


– ARTPOP est « la célébration d’une survie des 5 dernières années. » Elle explique qu’elle n’a jamais changé selon ce que les gens voulaient qu’elle change, elle est restée elle même et « nous y voilà ».
– Gaga arrive à trouver sa confiance en elle en changeant d’apparence chaque jour. Elle sait que les gens pensent que c’est superficiel et faux, mais ce n’est pas du tout ce qu’elle pense.
– Elle dit que les gens pensent qu’elle vit deux vies différentes, mais ce n’est vraiment pas le cas. « C’est moi. »
– Elle parle une nouvelle fois de l’harcèlement de l’artiste, et du fait que ce n’est plus du tout comme c’était avant.

MSN Canada

– Gaga s’est changée pour chaque interview pour remercier ses fans canadiens autrement qu’en disant « merci! »
 
– Elle parle des écrivains des sketchs du SNL, et explique qu’ils doivent écrire 50 sketchs par semaine. Le sketch « Old Lady Gaga » a été le seul dont l’idée venait d’elle-même, cela faisait un moment qu’elle l’avait en tête. Ils l’ont donc fait ensemble, Gaga a apporté des idées et les écrivains l’ont amené à la vie.
 
– Elle dit beaucoup de bien de R Kelly, vantant ses qualités de performeur puis expliquant qu’ils ont vraiment eu une connexion, puisque beaucoup écrivent des choses fausses sur eux.
 
Le clip de Do What U Want est un peu plus long que d’habitude, et raconte une histoire. C’est une vidéo puissante qui montre une facette d’eux « à l’état brut », et elle explique que cela montre toutes les différentes Lady Gaga et R Kelly que l’on pense connaître, qui s’assemblent devant la caméra de Terry Richardson.
 
Concernant l’application, nous apprenons que la partie « ArtHaus » (pour faire des gifs) continuera d’être mise à jour plusieurs fois dans les semaines qui arrivent. « TrakStar », qui sortira dans quelques mois, nous permettra de créer des morceaux en utilisant la musique de l’album. Quant à « GagaTV », elle explique que ce sera un moyen de partager plus de choses avec nous, directement à travers l’application (des performances, des chansons…)
 
La tournée ressemblera à la pochette: « explosif, marrant, tout ce que vous aimez dans là où j’ai commencé et là où j’en suis aujourd’hui. Ce sera un grand huit à travers ma vie. » Elle ajoute que ce sera un show que nous n’oublierons pas, comme tous ses shows, puisqu’elle donne toujours tout ce qu’elle a pour faire le meilleur show possible. « Le show sera ce qu’il est toujours: mon coeur dans mes mains, qui saigne pour que vous le preniez. » Gaga ne sait pas encore si les chansons seront dans l’ordre de l’album lors de la tournée, elle aimerait mais n’en est pas encore sûre. En effet, ses shows ont toujours une histoire, donc il se pourrait que les chansons finissent par être déplacées. Elle ajoute qu’il se pourrait que l’ACTE 2 D’ARTPOP (voir article ici) pourrait être sorti d’ici là, et que ce serait donc une bonne idée de jouer les deux albums lors de la tournée.
 
– Elle pensait à diviser l’album en deux actes en séparant ce qui était plus ‘pop’ de ce qui était plus ‘art’, mais elle a changé d’avis en se familiarisant plus avec le concept ARTPOP. Garder ces deux choses séparées n’était pas en accord avec le titre.
 
– Pour finir, elle parle de Joanne Trattoria (le restaurant de son père), conseillant des plats et expliquant combien elle est fière de son père de ne pas s’être laissé abattre après toutes les mauvaises critiques sur le restaurant.
 
– Pour elle, Lady Gaga en un mot serait: Fearless. (sans peur, courageuse)

ET Canada

– Gaga ne juge pas le succès selon les charts ou les ventes, mais par combien de vies ont été changées par quelque chose. De ce fait, elle ne le sait pas tout de suite; elle ne saura que dans quelques années si ARTPOP a été un succès ou non.
 
– Elle ne met aucune limite entre Stefani et Lady Gaga. Par exemple, sa famille ne s’attend pas à la voir arriver pour manger sans être blonde ou habillée de cette façon; elle ne fait aucune distinction entre les deux. Parce qu’elle a toujours été différente, les gens pensent qu’elle fait certaines choses pour choquer ou avoir de l’attention, mais la vérité est que c’est juste qui elle est.
 
– Gaga est très fière de Chicago Fire et de tout ce qu’a fait Taylor; le voir, lui et la série, évoluer est une très belle chose à regarder.
 
Bonus: Tout le monde lui met tout le temps de la pression, mais elle reste consciente que c’est elle l’artiste. Elle en est arrivée là en étant elle-même, et personne n’a mis Lady Gaga dans une machine « à faire des popstars » comme dans une usine. « Ce n’est pas un plan marketing, ça a toujours été qui je suis. »

Elle y a également donné deux interviews radio: Kiss 92.5 (Canada) puis Z103.5, que vous retrouverez sur l’article Interviews radios.


MAJ 04/12: Voici deux nouvelles interviews filmées au Canada !
 

The National


 

– Lorsque la journaliste lui demande pourquoi elle veut tant choquer, Gaga explique que ce que les gens trouvent choquant ne l’est pas pour elle. Elle ne se trouve pas particulièrement choquante. Elle ajoute que les gens étaient choqués au début, mais ont l’air de commencer à comprendre qu’elle ne fait que mettre l’art en avant.
 
– La journaliste lui dit qu’elle pourrait se contenter de chanter une chanson d’amour à un piano avec une jolie robe, ce à quoi Gaga répond que ce n’est juste pas qui elle est. Elle ne fait pas ce que le monde pense que les chanteuses devraient faire – chanter une chanson d’amour et être jolie. Ce n’est pas ce qui l’inspire. De plus elle pense à ses fans et à ce qu’ils veulent vivre : « Ils veulent juste se sentir perdre contact avec la réalité pendant un moment. Donc ça peut peut-être paraître choquant, mais c’est juste cette sorte de fantasme irréel que j’ai pris du plaisir à créer pour vous. Ce n’est pas censé vous perturber, bien que ça puisse le faire au début, c’est censé être un détachement de tout le reste. C’est une sorte d’échappatoire. »
 
– Gaga ne veut pas être contrôlée, non pas car elle veut avoir le contrôle, mais parce qu’elle ne veut que personne contrôle personne. « Je ne fais pas ce que l’industrie veut que je fasse, car je pense que lorsque tu les laisses contrôler ce que tu fais, ce que tu dis, ce à quoi tu ressembles, tu nourris la bête. Et je veux nourrir la passion et la créativité de mes fans, je veux qu’ils sachent que leurs idées ont de la valeur. »
 
– Elle parle une nouvelle fois des célébrités qui ne font que chercher l’attention, disant que mettre des photos de ses fesses sur Instagram, ce n’est pas de l’art. Elle n’est pas comme ça : « L’idée que les célébrités font ça pour l’attention a été projetée sur moi à cause des télé réalités et des autres femmes célèbres ; ce n’est pas moi. Ce que je suis, c’est entièrement différent. Je suis une performeuse, je suis entrainée, je suis une musicienne, une écrivain. »
 
– Ses luttes pour les droits de l’homme ne s’arrêteront pas de si tôt. Avec Born This Way, beaucoup lui ont dit que son combat pour les homosexuels était un peu ‘vieux jeu’ ; ce à quoi Gaga répond que non, encore beaucoup de jeunes homosexuels se suicident, ou n’osent pas faire leur coming out, ou se sentent mal dans leur peau. C’est toujours important. Elle ajoute qu’elle se concentre surtout sur les droits de l’homme en relation avec l’égalité, et veut encourager les jeunes à se rendre compte qu’ils ont du pouvoir. Elle parle alors de la Born This Way Foundation, et explique le principe du Born Brave Bus. Elle ajoute : « Les gens ne voient que la musique et l’image, mais si vous regardiez d’un peu plus près, vous verriez une jeune femme très dévouée et passionnée. »

Emission inconnue

– Gaga trouverait ça inconcevable de ne pas accorder d’importance à ses fans : « ce sont eux qui viennent à mes shows, qui achètent mes albums, qui croient en moi, qui demandent mes chansons à la radio depuis le début. » Cela ne lui semblerait pas logique de ne pas s’arrêter pour signer des autographes ou prendre des photos, car elle est très reconnaissante pour leur soutien.
 
– Elle aimerait parfois pouvoir sortir seule ou être tranquille avec sa famille, mais elle savait à quoi s’attendre, et c’est « le genre de sacrifice qu’on fait quand on est une performeuse ». De plus la seule chose qui lui importe est de faire sourire son audience, elle oublie donc les mauvais côtés de la célébrité, les paparazzis etc.
 
– Gaga voudrait dire à tous ceux qui ont des problèmes, comme elle, avec l’image que renvoie leur corps: « C’est éprouvant. Mais sachez que vous n’êtes pas seuls. Tout le monde se sent comme ça. » « La vie est courte, ne gâchez pas autant d’années que moi à vous sentir malade tout le temps… Ca dirige vraiment ta vie, et vous devriez en parler à quelqu’un, essayer de régler ces problèmes et avoir de l’aide pour être heureux plus tôt. » Gaga parle ensuite de la Born This Way Foundation, qui pousse les jeunes à interagir et à en parler entre eux.
 
– Elle répète que malgré ce que les gens pensent, qu’elle mène une double vie, elle est en réalité comme ça tous les jours. Elle est la même personne tout le temps : elle-même.
 
– Elle parle de ses perruques, de ses changements constants de costumes, et explique que cela l’aide à avoir confiance en elle. C’est selon elle quelque chose que tout le monde pourrait et devrait faire ; « et ça ne veut pas dire que tu dois absolument mettre un homard sur ta tête… Les homards ça marche pour moi, mais peut-être que le cardigan marchera pour toi! ». Elle ajoute que les gens pensent toujours ne pas la connaître et aimeraient savoir « qui est Lady Gaga ». Elle se demande si c’est à cause d’elle ou à cause de ce que les gens disent sur elle, mais finit par dire : « Si vous voulez me connaître, vous devrez creuser un petit peu plus. »
 
– À propos des limites, Gaga dit: « J’ai bien des limites, mais je pense qu’elles sont juste différentes de celles des autres. » Elle explique qu’elle n’aime pas travailler à l’intérieur des limites ; elle préfère d’abord travailler sans, puis se les imposer par la suite.
 
– La mode a été un moyen pour elle de se comprendre elle-même.


MAJ 08/12: Une interview filmée au Canada vient de nouveau d’être publiée.
 

AndPop

 

– Gaga explique pourquoi Applause a été choisi en tant que premier single. C’est la chanson qui parlait à tout son entourage (le label, son équipe), et c’est celle qui représentait le plus sa passion pour le fait d’être une performeuse. Elle parle une nouvelle fois de la société qui a changé, de l’idée préconçue que toutes les célébrités ne font ce qu’elles font que pour attirer l’attention, mais que cette chanson recadre ceci et parle de la pure joie de la création, et de performer sans avoir besoin que le monde entier vous aime.
 
– Elle énumère toutes les façons qu’ont les fans de lui transmettre leur art (LittleMonsters.com, les books pleins de peintures qu’ils lui remettent devant l’hôtel…). Elle explique qu’elle veut leur montrer que même lorsque les autres essaient de nous mettre à terre, ils ne le peuvent pas tant que l’on crée pour la simple et pure joie de créer. Elle veut inciter ses fans à s’exprimer, à croire qu’ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent, et à « plonger en plein milieu de cette chose en laquelle tu as peur que personne ne croit. »

Partagez

7 commentaires on “Interviews de Lady Gaga au Canada”

  1. « – Elle pensait à diviser l’album en deux actes en séparant ce qui était plus ‘pop’ de ce qui était plus ‘art’, mais elle a changé d’avis en se familiarisant plus avec le concept ARTPOP. Garder ces deux choses séparées n’était pas en accord avec le titre. »

    C’esr exactement ce que j’disais quelques mois avant qu’elle annonce la sortie de l’album un volume ART et un volume POP et je me suis dis exactement la même chose qu’elle par la suite, que ça n’irait pas avec le titre si elle faisait ça ;) exactement les mêmes pensées ahah

  2. Je viens de voir que ARTPOP est #3 au Canada avec 26,000 copies vendus.. et c’est officiel. Pourquoi avoir dit qu’elle avait vendu 80,000 en trois jours ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *