Interview // Lady Gaga & Diane Warren

TIHTY

Dans le cadre de la promotion de leur chanson « Til It Happens To You », et bien sûr pour faire passer d’importants messages, Lady Gaga et Diane Warren assistent ces derniers temps à des évènements comme le TimesTalk, ou accordent des interviews à divers médias pour parler de la chanson, du viol, et de leurs expériences personnelles. Découvrez donc ci-dessous notre traduction d’une interview (ou plutôt une conversation ouverte) de Warren et Gaga pour le Los Angeles Times, publiée le 10 Décembre :
Lady Gaga et Diane Warren se confient sur leur chanson, Til It Happens to You

Tout comme “Glory” (la chanson originale de “Selma” ayant gagné un Oscar) est un hymne vibrant pour les droits civiques du passé comme du présent, “Til It Happens To You”, du douloureux documentaire sur les assauts sexuels dans les campus “The Hunting Ground”, est une expression du statut de victime transformé en pouvoir.
 
La chanson déchirante, réalisée par Lady Gaga et la parolière neuf fois nominée aux Oscars Diane Warren, a suscité les louanges des critiques et a à son actif plus de 21 millions de vues sur YouTube.
 
Une interview au téléphone avec The Envelope entre Gaga et Warren est rapidement devenue une conversation en rafale entre les deux collaboratrices, laissant leur interviewer s’émerveiller devant l’honnêteté et la force des deux femmes.
 
Après avoir fait remarquer qu’elle n’avait pas encore vu le film lorsqu’elle a commencé à travailler sur la chanson, Warren a parlé ouvertement de sa colère quant à ces agressions, et indirectement d’une connexion personnelle avec le sujet. Auprès de la directrice musicale, Bonnie Greenberg, elle a d’abord entendu quelques témoignages de rescapé(e)s du viol dans le documentaire.
 
Warren : Ils étaient enrageants et déchirants, ça m’a mise en colère. À moins de le vivre, personne ne sait. Les gens te disent que ça va s’arranger, mais quand ça arrive vraiment – Je veux dire, j’ai eu mon expérience et… vous voyez… avec des situations similaires. Tu veux juste faire quelque chose. Ça te met en colère.
 
Gaga : La chanson était déjà pratiquement finie quand je suis arrivée pour travailler dessus avec Diane. Nous avons fait quelques changements pour qu’elle parle à plus de gens, au delà des rescapés de viols. La chanson est devenue une conversation entre deux femmes qui avaient été agressées sexuellement. Trouver notre connexion à travers cette chanson, et le fait qu’elle partage ça avec moi – Diane ne co-écrit pas avec n’importe qui – ça m’a beaucoup touchée ; c’est à nous. Et c’est ce que nous disons aux gens : Nous voulons partager notre douleur avec les autres.
 
(Gaga parle maintenant ouvertement du fait d’avoir été agressée sexuellement à 19 ans, après l’avoir révélé pendant une interview pour « The Howard Stern Show » l’an dernier.)
 
Gaga : Diane vous le dira, c’était vraiment dur pour moi quand la chanson est sortie. J’étais vraiment stressée. À chaque fois que je l’écoute, je pleure. À chaque fois que je reçois un message mentionnant la chanson, je ne me sens pas bien. C’est, en quelques sortes, cette chose à laquelle tu ne veux pas faire face. Mais, qu’elle ait voulu y faire face avec moi, cela m’a rappelé le but de cette chanson.
 
Warren : Tu pourrais faire tout un cours basé sur ta performance. Dans le film, dans la chanson et dans la vidéo, il y a trois parties distinctes. Tu commences en victime, dans le premier couplet tu es vulnérable, ensuite tu commences à t’énerver – dans le film, ils deviennent des battants – puis dans le dernier couplet, tu es victorieuse, comme dans le film et dans le clip. C’est la beauté de ce film. J’ai rencontré le vice-président l’autre jour, il avait les larmes aux yeux. La chanson l’a touchée. C’est valorisant. C’est pourquoi il y a 21 millions de vues sur ce truc au moment où nous parlons.
 
Gaga : A la fin de la chanson, c’est comme si je disais : « Oui, j’ai été violée. Et alors ? Tu ne voudrais pas croiser mon chemin dans une ruelle ! » Ensuite ça t’appartient. Mais c’est ce que je disais à quelqu’un, tu ne sais pas à quel point ça t’a détruit(e) jusqu’à 10 ans plus tard. Avant j’étais une certaine personne, puis je me suis ensuite rendue compte que je n’étais plus la même car j’avais été détruite. Mais maintenant je suis de retour.
 
Warren : Personne ne devrait te chercher !
 
Gaga : Tu es debout, tu es toujours vivant(e). Mais quand tu as vu la terreur d’aussi près et que tu es paralysé(e) à ce point, une partie de toi meurt. Et c’est quelque chose avec quoi Diane m’a vraiment aidée. Je suis l’artiste en face qui dit « Je ne sais pas si je peux révéler ça, Diane », et elle me dit : « Tu le peux. » Mais il a fallu que je me pardonne. Que je m’assoie au piano et que je dise : « Tu n’as pas provoqué cette personne, ce n’est pas de ta faute. » Que les femmes soient aussi sexualisées dans les médias aujourd’hui, mais qu’à côté nous soyons jugées pour vouloir être sexuelles, pour moi c’est une cage. On ne peut survivre sans être belles, mais si on est belles, c’est qu’on cherche.
 
Warren : Je suis inondée de lettres et de petits mots. La fille qui a grandi dans ma rue, je pensais qu’elle menait une vie parfaite, et elle me dit : « J’ai été agressée, j’ai été violée quand j’avais 12 ans. » Tous ces gens m’écrivent pour me dire : « Ta chanson m’a libérée, je peux en parler. Je ne suis pas seule. »
 
Gaga : Je n’ai pas besoin d’avoir une conversation sérieuse tout le temps. J’aimerais être capable de déguster un verre de vin avec quelqu’un, le dire tout haut, et savoir que quelqu’un d’autre à la table pourrait dire : « Ouais, moi aussi. À la tienne ! Comment tu t’en es remise ? »
Je vis mon rêve, et ça m’est arrivé il y a 10 ans. Vous pouvez toujours vivre vos rêves.


[Source]
Traduction : Nattie // Gagavision.net ©

À noter que Til It Happens To You fait partie de [la liste des Oscars] publiée il y a quelques jours, révélant les 74 chansons susceptibles d’être nominées dans la catégorie « Best Original Song ». C’est pourquoi Gaga et Diane étaient présentes à la soirée privée de l’Académie le 1er Décembre dernier, où Gaga a par ailleurs interprété la chanson pour les membres de l’Académie et les autres éventuels futurs-nominés. [Voir les photos]

Partagez

Un commentaire on “Interview // Lady Gaga & Diane Warren”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *