2019 Déc 19

Frederic Aspiras pour Billboard

Que serait Lady Gaga sans ses emblématiques perruques ? Colorées, classiques ou accessoirisées, elles sont un élément indispensable de la garde-robe de la chanteuse. Son coiffeur personnel, Frederic Aspiras – qui travaille avec elle depuis novembre 2009, s’est confié à Billboard sur sa collaboration avec la chanteuse et les quelques 5.000 perruques qu’il a créées pour elle au cours des années. Retrouvez ci-dessous son interview :

Lire l'article (VO) : Lady Gaga's Hairstylist Reveals the Superstar's Best Hair Moments Over the Last Decade

Lady Gaga has never been afraid to experiment with her look — especially when it comes to hair. Throughout her career, the pop superstar has embraced a multitude of vibrant hues both on stage and on the red carpet. Remember when she fully committed to her David Bowie tribute performance at the 2016 Grammys with fiery orange-red hair? Or when she dyed her locks ice-blue to match her Valentino gown at the 2019 Golden Globes? There are few 21st-century artists who have bucked the beauty norms as fearlessly as Lady Gaga.

And as with many stars, there is a secret weapon helping them put this all together. The man who has crafted Gaga’s statement-making hairstyles over the past decade is Frederic Aspiras. He has become an integral part of the Haus of Gaga, supporting his friend and collaborator across different music and acting eras.

The San Francisco-born Aspiras first cut his teeth in the ’90s working at his mother’s salon, where he realized that « you can change a person’s attitude, mood, and day just by the way the way they feel through their hair. » Although he admits being fascinated with the beauty and fashion industry, he didn’t realize his potential to work as a celebrity glam squad member until he met the late makeup artist Kevyn Aucoin — who counted Cher, Madonna, and Naomi Campbell as clients — at a book signing in his hometown.

« I was really nervous because I hadn’t done a lot of makeup at the time. The kind of generosity he had as an artist was something I really identified with, » Aspiras recalls with Billboard. « I didn’t really show off my work and style but I really wanted to merge the two. I’m my own role model because we all strive to do better. In no way have I become a master of hair and I’m learning all the time, but I also have a lot to give back and have a lot of responsibility. This journey had really taught me to become a better person and artist. »

Upon making the successful transition from San Francisco to Los Angeles as a celebrity hairstylist, Aspiras spent nearly four years working with Paris Hilton. He planned on taking a vacation after touring with Hilton — until he received a call from agent Kent Belden of The Only Agency, who asked if he would like to work with Lady Gaga in 2009. « I had just seen her on stage during an award show, and she needed somebody for her tour, » Aspiras continues. « I said, ‘Sure, why not, I would love to play with new hair.’ I remember working for her the first night and she was so respectful of my ideas. I created one look for the Monster Ball tour, and before you know it, we were bouncing ideas off each other, creating every single look from there. »

The duo has seen many wins during their career trajectories over the past decade. « With Gaga and I, we respect each other’s creative voices, » he says. « And with that kind of respect coming from somebody you live for, you create that special bond, you never want to let that go. It brings out something really good in you. That’s what friends do for each other. »

Below, Aspiras reveals to Billboard his creative partnership with Lady Gaga, reflects on her boundary-pushing artistry and the scoop on their massive museum-worthy wig collection.

Tell us about the collaboration process between you and Lady Gaga.

I look to her as an artist. So how we approach that is usually during meetings for a project. It’s so important to listen to an artist, as she brings the inspiration out of you for her vision. I would need to create styles throughout [her shows] that contributed to her story. Sometimes I would recreate hairstyles on wigs so she can try out different hairstyles with different outfits. So I’m constantly [thinking of] new ideas I want to do with her in my studio.

What would you choose as the most memorable hairstyles you’ve created for Gaga over the years?

The most memorable moment was for the Venice Film Festival for A Star Is Born [last August]. I saw her step out of the hotel in her feathered dress and cried because it was so beautiful. There was a thunderstorm, I don’t know what happened, but it was like a [Federico] Fellini movie scene! The next would have to be the [2017 Super Bowl halftime show] because it was monumental. It was such an important moment in her career so it had to be perfect! And her hair changed halfway. To watch it on playback was beautiful.

Another one was the [2012] Born This Way world tour. We became family on that tour, spending day and night together. I created so many styles for it. I never got bored while we toured around the world three times. When we did American Horror Story: Hotel [in 2015], [makeup artist] Kim Ayers and I had to come up with something like 70-90 different hairstyles [for the singer’s Countess character]. We were on set sometimes from five in the morning to three in the morning. It was really, really hard but rewarding.

Everyone knows of Lady Gaga, the musician. But what was your award season strategy this year presenting her to Hollywood as Lady Gaga, the actress?

If you look back at it, you still see Lady Gaga under all of it. Our strategy was to incorporate the type of art she was in and plan ahead. It’s about knowing your client and how she wants to be seen.

What beauty trends do you predict we’ll see during the upcoming award season?

Right now it’s definitely all about individuality. I see it in the movies and in the streets, but I can see it trending back to glam — that kind of really luxurious and opulent hair and makeup.

How would you describe her current hair aesthetic?

She is such a beautiful human being. Her aesthetic so far this year is something that reflects who we are now as artists. I can’t speak for her, but I can say I’m a more comfortable stylist now because of her.

How do you decide when to use a wig versus her natural hair?

We don’t decide. It depends based on the looks, style and color. And with things like hair extensions, people have realized they don’t need to bleach their hair. If there is a time where I feel like it might damage her hair, I would suggest a wig, which looks just like her hair.

How do you keep her hair healthy with all of the heat and manipulation that comes with creating these vibrant and sculptural moments? Her Bowie tribute at the 2016 Grammys immediately comes to mind.

During that time, she was growing out her hair. She was going through so many changes from the platinum blonde. And if anyone knows, that many changes really damage one’s hair. So I’m continuously trying to find products for healthy hair. During the years, I found a [haircare brand] called Joico that was designed specifically for blondes and a product for hair protection, which was also perfect. I also found [hot tools line] GHD that keeps the hair from not burning or have a fallout. Those two together have been in my arsenal for so long and are my secret weapons. [Editor’s note: Aspiras is the celebrity guest artist for Joico and an ambassador for GHD.]

So how many wigs do you think you two have amassed together?

She has some, but I have all the wigs. I had archived them through the years. I would say there are about 5,000. There’s also a collection you can see in Las Vegas, and a lot of them are in New York.

What does Lady Gaga like to listen to while getting ready?

When she first walks in, I would probably play some Don Henley because you’re sitting for so long. I would also bring in some Ace of Base. I would love to play ARTPOP — it’s my favorite album. I would also play jazz like Tony Bennett, of course. She actually played for me when I went to receive my [Hairstylist of the Year honor at the Daily Front Row Awards in March], and I cried. We have a great time in the trailer talking to each other. It really is like a family.

Lire l'article (VF) : Le Coiffeur de Lady Gaga Révèle Les Meilleures Coiffures De La Superstar Durant La Dernière Décennie

Lady Gaga n’a jamais eu peur de faire des expériences avec son look – spécialement lorsqu’il s’agit de sa coiffure. A travers sa carrière, la superstar de la pop a adopté une multitude de nuances vibrantes, à la fois sur scène et sur tapis rouge. Vous souvenez-vous du moment où elle s’était totalement investie dans sa performance en hommage à David Bowie lors des Grammys 2016 avec des cheveux rouge-orange flamboyants ? Ou lorsqu’elle a teint ses longueurs en bleu glacé pour aller avec sa robe Valentino aux Golden Globes 2016 ? Il y a peu d’artistes du 21ème siècle ayant autant bousculé les normes de la beauté avec autant de ferveur que Lady Gaga.
 
Et comme beaucoup de stars, elle a une arme secrète qui lui permet de faire tout cela. L’homme qui a confectionné les coiffures-déclarations de Lady Gaga durant la dernière décennie est Frederic Aspiras. Il est devenu partie intégrante de la Haus of Gaga, en soutenant son amie et collaboratrice au travers de différentes ères musicales et artistiques.
 
Originaire de San Francisco, Aspiras a fait ses armes dans les années 90 en travaillant dans le salon de sa mère, où il a réalisé qu’on « peut changer l’attitude d’une personne, son humeur et sa journée rien qu’à la manière dont elle sent ses cheveux. » Bien qu’il admette avoir été fasciné par l’industrie de la beauté et de la mode, il n’a pris conscience de son potentiel à travailler en tant que membre de la brigade d’une célébrité que lorsqu’il a rencontré le défunt maquilleur Kevin Aucoin – qui comptait Cher, Madonna et Naomi Campbell parmi ses clientes – lors d’une dédicace dans sa ville natale.
 
« J’étais très nerveux car je n’avais pas fait beaucoup de coiffures à l’époque. La générosité qu’il avait en tant qu’artiste est une chose à laquelle je me suis vraiment identifié, » se remémore Aspiras. « Je n’ai pas vraiment mis en avant mon travail ou mon style mais je voulais vraiment fusionner les deux. Je suis mon propre modèle car nous nous efforçons tous de faire mieux. Je ne suis en aucune manière devenu un maitre de la coiffure et j’apprends constamment, mais j’ai aussi beaucoup à donner et j’ai beaucoup de responsabilités. Cette expérience m’a vraiment appris à être meilleur, en tant que personne et en tant qu’artiste. »
 
En déménageant avec succès de San Francisco à Los Angeles en tant que coiffeur de célébrités, Aspiras a passé près de quatre ans à travailler avec Paris Hilton. Il avait prévu de partir en vacances après une tournée avec Hilton, jusqu’à ce qu’il reçoive un appel de Kent Belden, de The Only Agency, qui lui a demandé s’il accepterait de travailler avec Lady Gaga en 2009. « Je venais de la voir sur scène durant une remise de récompenses, et elle avait besoin de quelqu’un pour sa tournée, » continue Aspiras. « J’ai dit ‘Bien sûr, pourquoi pas. J’adorerais jouer avec ses cheveux.’ Je me souviens de la première soirée où nous avons travaillé ensemble, elle était très respectueuse de mes idées. J’ai créé un look pour le Monster Ball Tour et, sans même nous en rendre compte, nous échangions des idées, et avons crée tous ses looks ensemble depuis. »
 
Le duo a remporté plusieurs récompenses durant leurs trajectoires de carrière ces dix dernières années. « Gaga et moi, nous respectons chacun la voix créative de l’autre, » dit-il. « Et avec ce genre de respect venant de la personne pour qui tu vis, tu crées un lien spécial, tu n’as jamais envie de laisser tomber. Ça amène quelque chose de vraiment bon en toi. C’est ce que les amis font les uns pour les autres. »
 
Ci-dessous, Aspiras parle à Billboard de son partenariat créatif avec Lady Gaga, du fait qu’elle repousse les limites dans son art et de leur collection massive de perruques, digne d’un musée.
 
Parlez-nous du processus de collaboration entre vous et Lady Gaga.
 
Je la regarde comme une artiste. Alors nous approchons tout cela en général dans le cadre de réunions pour un projet. C’est très important d’écouter une artiste, car elle t’apporte l’inspiration de sa vision. Il faut que je crée des styles pour ses shows qui contribuent à l’histoire qu’elle raconte. Parfois, je recrée des coiffures sur des perruques afin qu’elle essaie différentes coiffures avec différentes tenues. Alors je pense constamment à de nouvelles idées à essayer avec elle dans mon studio.
 
Quels sont selon vous les coiffures les plus mémorables que vous ayez créées pour Gaga toutes ces années ?
 
Le moment le plus mémorable a été le Festival du Film de Venise pour A Star Is Born [en août dernier]. Je l’ai vu sortir de l’hôtel dans sa robe à plumes et j’ai pleuré car c’était tellement beau. Il y avait un orage, je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais c’était comme dans un film de [Federico] Fellini ! Le deuxième, ce serait le show de la mi-temps du Super Bowl en 2017 car c’était monumental. C’était un moment tellement important dans sa carrière, alors il fallait que tout soit parfait ! Et sa coiffure a changé au milieu [de sa performance]. Revoir ça, c’est magique.
 
Un autre moment serait le Born This Way Ball Tour [en 2012]. Nous sommes devenus une famille durant cette tournée, à force de passer jour et nuit ensemble. J’ai créé tellement de styles pour l’occasion. Je ne me suis jamais ennuyé lorsque nous avons fait le tour du monde trois fois. Lorsque nous avons fait American Horror Story : Hotel [en 2015], [le maquilleur] Kim Ayers et moi devions inventer différents styles des années 70 à 90 [pour le personnage de la Comtesse joué par la chanteuse]. Nous étions parfois sur le plateau de 5h du matin à 3h le matin suivant. C’était très, très dur, mais gratifiant.
 
Tout le monde connait Lady Gaga, la musicienne. Mais quelle a été votre stratégie pour la saison des récompenses cette année en la présentant à Hollywood en tant que Lady Gaga, l’actrice ?
 
Si on y regarde de près, on voit toujours Lady Gaga là-dessous. Notre stratégie était d’incorporer le style d’art dans lequel elle était et qu’elle avait planifié à l’avance. Il faut connaitre sa cliente et savoir comment elle veut être perçue.
 
Quelles tendances beauté pensez-vous que nous allons voir durant la saison des récompenses qui arrive ?
 
En ce moment, on est clairement dans l’individualité. Je le vois dans les films et dans la rue, mais je vois un retour du glamour – cheveux et maquillage luxueux et abondants.
 
Comment décririez-vous son esthétique capillaire actuelle ?
 
Elle est un être humain merveilleux. Son esthétique jusqu’à présent cette année reflète qui nous sommes actuellement en tant qu’artistes. Je ne peux pas parler à sa place, mais je peux dire que je suis désormais plus à l’aise en tant que coiffeur grâce à elle.
 
Comment décidez-vous d’utiliser une perruque plutôt que ses cheveux naturels ?
 
On ne décide pas. Cela dépend du look, du style et de la couleur. Et avec les extensions capillaires, les gens ont compris qu’ils n’ont pas besoin de se décolorer les cheveux. S’il y a un moment où je sens qu’on pourrait endommager ses cheveux, je suggère une perruque, qui ont le même aspect que ses cheveux.
 
Comment gardez-vous ses cheveux en bonne santé avec toute la chaleur et les manipulations inhérentes à la création de ses coiffures vibrantes et sculpturales ? Son hommage à Bowie aux Grammys 2016 me vient immédiatement à l’esprit.
 
A cette période, elle laissait pousser ses cheveux. Elle traversait différents changements depuis le blond platine. Et on sait que ça peut vraiment endommager les cheveux. Alors je cherche continuellement des produits pour avoir des cheveux en bonne santé. Au cours des années, j’ai découvert [la marque de soins capillaires] Joico, qui a été créée spécialement pour les blondes et un produit pour protéger les cheveux, qui est parfais aussi. J’ai aussi découvert [la marque d’équipements] GHD qui empêche les cheveux de brûler ou tomber. Les deux réunis sont dans mon arsenal depuis tellement longtemps et sont mes armes secrètes. [Note de l’éditeur : Aspiras est artiste invité pour Joico et ambassadeur de GHD.]
 
Combien de perruques pensez-vous avoir amassés ensemble ?
 
Elle en a certaines, mais j’ai la plupart des perruques. Je les ai archivées au cours des années. Je dirais qu’il y en a à peu près 5000. Il y a aussi une collection qu’on peut voir à Las Vegas, et beaucoup d’entre elles sont à New York.
 
Qu’écoute Lady Gaga lorsqu’elle se prépare ?
 
Lorsqu’elle arrive, je passe en général du Don Henley car elle va être assise tellement longtemps. J’emmène aussi du Ace of Base. J’adore passer ARTPOP – c’est mon album préféré. Je passe aussi du jazz comme Tony Bennett, bien sûr. Elle a joué pour moi lorsque j’ai reçu ma récompense [de Coiffeur de l’Année au Daily Front Row Awards en mars], et j’ai pleuré. Nous passons de super moments dans la caravane à nous parler. C’est vraiment comme une famille.

A votre avis, quel(s) style(s) adoptera Lady Gag pour son prochain album ?

4 commentaires on “Frederic Aspiras pour Billboard”

  1. J’ai jamais vu aussi peu de news de Lady Gaga :( vous savez ce qu’elle fait en moment ? Elle nous prepare qqch ? Est ce qu’on a des dates, des rumeurs, qqch ? :’(

  2. Pour le prochain album, j’imagine qu’elle reviendra avec des chansons + pop mais peut-être avec des instrus moins électro…
    Dans tous les cas, je pense que ce retour sera en demi-teinte malgré elle.
    Le soufflé « A star is born » est un peu retombé. Même si l’album se vendra très bien ça ne fait aucun doute, il ne fera pas l’événement comme Born This Way à son époque.

    Stratégiquement, elle aurait dû profiter du tunnel ASIB pour le sortir (même un petit comme pour Fame Monster après le tunnel de succès de The Fame).
    Une sorte de LG5.5, prologue de LG6.

    J’attends de voir, mais pour moi il ne fait aucun doute que l’album fera forcément des déçus et sera clivant comme chaque sortie depuis Artpop…

    Moi en tout cas je l’attends de pied ferme, et j’ai peu de chances d’être déçu ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *