20 Sep 2020

Chromatica // Nouvelles interviews


Après de nombreuses complications cette année ayant freiné sa promotion, Lady Gaga recommence à se confier aux journalistes ! La chanteuse a en effet repris la promotion télévisuelle de son album, Chromatica. Découvrez ces interviews ci-dessous !

▶︎ Dimanche 20 septembre : CBS Sunday Morning


 
CBS Sunday Morning - Citations (FR)
Citations importantes :

Honnêtement, j’avais complètement abandonné. Je détestais la célébrité, je détestais être une star, j’étais épuisée et vidée. (…) Voici le piano que j’ai depuis des années, j’ai écrit tellement de chansons sur ce piano. À ce moment là je le détestais, je lui reprochais : « Tu as gâché ma vie. Tu as fait de moi Lady Gaga ! Ma plus grande ennemie c’est Lady Gaga » – c’est ce que je pensais, « ma plus grande ennemie c’est elle. T’as vu ce que t’as fait ? Tu ne peux plus aller au supermarché, si tu vas au restaurant avec ta famille quelqu’un viendra à la table, c’est toujours toi, toi, toi… Et tes costumes, regarde tes costumes, pourquoi tu fais ça ? »

Quand on a des problèmes mentaux, ce n’est pas toujours facile de le montrer. Alors je le montrais, je m’auto-mutilais. Je disais « regarde, je me coupe, tu vois, je souffre ». Car personne ne le voyait, la maladie mentale est invisible…

[Quand on me disait que j’étais incroyable] je répondais « Je ne suis pas incroyable, je suis finie. » Je ne voyais pas vraiment de raisons pour lesquelles je devrais rester en vie, si ce n’est pour prendre soin de ma famille. C’était une vraie pensée et un vrai sentiment. « Pourquoi je devrais rester ? »
(Journaliste : Avais-tu des pensées suicidaires ?)
Bien sûr, chaque jour. Pendant des années, je vivais dans cette maison et plusieurs personnes me surveillaient pour s’assurer que j’étais en sécurité.

« Pop a 911 », c’est une référence aux médicaments que je prends quand je panique car je suis Lady Gaga.

[Pourquoi je n’arrête pas ?] Je le jure, je ne sais pas pourquoi, mais je dois continuer. Je dois le faire. Je dois chanter. Il se trouve que, même quand je ne veux plus être en vie, je peux toujours écrire une chanson.

Je ne déteste plus Lady Gaga. J’ai trouvé un moyen de réapprendre à m’aimer, alors que je pensais que ça n’arriverait jamais. Maintenant, je regarde mon piano et me dis : « Oh, mon piano que j’aime tant, mon piano qui me permet de parler, qui me permet d’écrire de la poésie… »



▶︎ À venir : Good Morning America

Un commentaire on “Chromatica // Nouvelles interviews”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *