Interviews TV de Lady Gaga & Tony Bennett

INTERVIEWS

Alors que l’artRave entame sa dernière ligne droite avec le leg Européen, la promotion du nouvel album de Lady Gaga avec Tony Bennett, Cheek to Cheek, continue ! En plus des nombreuses interviews données pour des magazines, les deux amis avaient enregistré, pendant les quelques pauses de Gaga, des interviews télé. Maintenant que la sortie de l’album est imminente, ces interviews sont enfin diffusées !

Découvrez donc sur cet article les différentes interviews ainsi que leur résumé en français par Gagavision :

21/09 - 60 Minutes (FR)
Interview :

Bonus 1Bonus 2Bonus 3

Résumé français :

INTERVIEW
 
Gaga commence par dire qu’elle adore chanter ces chansons de jazz. Selon elle, elles sont intemporelles, et peuvent être ‘à propos de tout et de tout le monde’. Elle explique qu’elles l’emmènent à un endroit ‘plus doux’ artistiquement parlant, en ajoutant que Tony fait ressortir la ‘subtilité’ qui est en elle (« et ce n’est pas un mot que tout le monde utiliserait pour me décrire ! »)
 
Tony parle ensuite de Gaga : « C’est pourquoi j’ai eu envie de performer avec elle. Elle est elle-même, et elle ne ressemble à personne d’autre. Juste en étant elle-même, c’est une star phénoménale. » Lorsque la journaliste relève le fait que leur association peut paraître très étrange, Tony répond que c’est justement ce qui est bien. « Si nous étions les mêmes, ce serait ennuyeux ! »
 
Tony raconte ensuite de nouveau la première fois où il a vu Gaga, et lui a proposé la collaboration. La journaliste demande alors à Gaga ce qu’elle ressent lorsque Tony dit qu’elle sait vraiment chanter : « Oh mon dieu, il n’y a rien de mieux ! Tu travailles toute ta vie pour qu’une légende dise quelque chose comme ça de toi… et je veux juste le rendre fier. » Tony raconte alors son expérience personnelle avec les « grands » du jazz comme Frank Sinatra, qui l’ont eux-même pris sous son aile et aidé dans sa carrière.
 
La journaliste parle ensuite du fait qu’à l’époque où Tony a commencé, les paparazzis ne suivaient pas les artistes dans la rue comme ils le font aujourd’hui. Elle demande alors à Gaga si elle aurait aimé commencer sa carrière à cette époque ; ce à quoi celle-ci répond par la positive. « Oui, absolument ! Sauf que j’aurais juste… Vous savez, la célébrité existait déjà, en particulier lorsque Tony a commencé sa carrière. Mais c’était totalement différent de ce que c’est aujourd’hui. La célébrité, le chanteur était mis en avant d’une très belle façon par les médias, par la presse, par l’audience… Et aujourd’hui, nous sommes arrivés à une sorte de ‘culture de l’humiliation des célébrités’.
 
Lorsque la journaliste lui demande si elle pense que parfois, son côté spectaculaire masque sa musique et la qualité de sa voix, Gaga répond : « J’imagine que certains ne voient pas à travers mes habits…« 
 
C’est ensuite le sujet de la fanbase qui est évoquée. Gaga explique qu’à une époque où la célébrité est comme une bête, un monstre, Tony et elle peuvent voir le bon côté de la célébrité : les fans et leurs ‘visages souriants’ !
 
La journaliste pose alors à Tony la question précédemment posée à Gaga : ‘Auriez-vous aimé commencer votre carrière maintenant ?’ Celui-ci répond qu’il est difficile d’imaginer quelque chose de mieux que de faire des shows à guichet fermé partout dans le monde ; Gaga le reprend en riant : ‘Il veut dire non !’
 
Gaga donne le mot de la fin en parlant de l’album et de Tony : « C’est moi, étant simplement moi-même. Je l’aime exactement comme il est, et je suis très reconnaissante que le sentiment soit réciproque. C’est l’un des plus grands chanteurs de tous les temps, et j’ai la chance d’être son étudiante, son amie, je peux apprendre de lui… Ce que je préfère chez lui c’est que, aussi talentueux soit-il, mon dieu… Quel homme ! Un vrai gentleman. »

 

VIDEO BONUS – « Tony Nerveux »
 
Tony explique qu’il était nerveux au moment de demander à Gaga de chanter avec lui sur ‘Duets II’. Il raconte que lors de la soirée où il lui a demandé, qui était une collecte de fonds pour les sans-abris, il a remarqué la réaction de l’audience lorsqu’elle était sur scène ; il a trouvé cela ‘phénoménal’. Il s’est rendu en backstage, et elle était avec ses parents ; il lui a alors proposé de chanter ensemble. Gaga réagit : « Comment dire non ?! C’est un honneur total et un privilège, c’était très excitant car je chante du jazz depuis que j’ai 13 ans. Et maintenant je connais Tony, d’une certaine façon je réalise que j’en ai chanté toute ma vie. Je suis si heureuse d’être avec lui, je me sens si libre. »

VIDEO BONUS – « Le Message Anti-Guerre de Tony »
 
Tony a l’occasion de parler d’un sujet qui lui tient à coeur : la guerre. « Je pense que nous devons grandir sur ce point là ! » Il rappelle que des personnes merveilleuses sont assassinées, et que c’est terriblement mal, et très ignorant et mauvais. Il trouve honteux que des gens se fassent beaucoup d’argent à créer des guerres, des milliards de dollars à vendre des armes terribles. « Imaginez si tout cet argent contribuait à nourrir le monde ! » (Gaga ajoute : « et pour l’éducation. ») Il ajoute que c’est ce qu’Abraham Lincoln a voulu faire avant d’être assassiné : nourrir le monde, et non pas leur donner des armes.

VIDEO BONUS – « La Célébrité a-t-elle Changé Lady Gaga ? »
 
Gaga explique qu’en devenant célèbre, tu apprends beaucoup : tu subis beaucoup de changements, ta famille se réunit et devient plus forte, tu découvres qui sont tes vrais amis… Cependant, elle ajoute : « Non, ma perspective de la musique n’a pas changé. Ma perspective de la musique et ce que je veux dire et être… J’ai l’impression que c’est mon coeur qui bat. Lorsque je chante avec Tony, c’est comme si je respirais. Je n’ai pas à y penser de cette façon. Je ne préfère pas y penser comme ça. Je préfère y penser en paroles et en mélodies. »

21/09 - CBS Sunday Morning (FR)
Interview :

Résumé français :

Tony commence par raconter de nouveau qu’il a proposé à Gaga de faire un album avec lui et qu’elle a accepté, que ça s’est fait rapidement. Gaga ajoute qu’elle chante du jazz depuis qu’elle est toute petite, donc qu’elle a été très excitée quand Tony lui a fait cette proposition. Elle reste tout de même très intimidée lorsqu’elle chante avec lui.
 
Anthony Mason revient sur le concert que Gaga a donné au Roseland Ballroom, durant lequel elle a grimpé sur une échelle pour faire une sérénade à Tony qui se trouvait sur un des balcons. Tony se rappelle s’être demandé ce qu’il se passait ? Gaga lui répond qu’elle devait se rapprocher de lui, qu’elle n’aime pas être ailleurs que joue contre joue avec lui lorsqu’il est dans la pièce.
 
Anthony Mason demande si la connexion italienne entre eux deux est importante, ce à quoi Tony répond que pour lui c’est important, qu’elle le comprend, et qu’il la comprend. Tony montre ensuite à Gaga et Anthony Mason une photographie de sa maman, il raconte que c’était une personne formidable et que Gaga lui fait beaucoup penser à elle, qu’elles sont selon lui similaires.
 
Anthony Mason se rappelle que l’année dernière, Gaga avait dit : « Les gens pensent que je suis finie », il lui repose donc la question : « Est-ce que vous avez senti que les gens pensaient que vous étiez finie ? » Gaga répond alors : « J’avais l’impression que certaines personnes en attendaient beaucoup trop de moi, les gens me huaient et hurlaient parce que je n’ai pas vendu 20 millions d’albums cette fois, comme j’ai pu le faire avec mon premier opus. Ce n’est pas facile de refaire un tel score ! Je n’ai pas de recette ! »
 
Après avoir travaillé non-stop durant 6 ans, Gaga raconte qu’elle était épuisée. « C’est une chose de mettre un train sur des rails, mais c’en est une autre de garder le train sur les rails. Tu ne peux pas laisser le train avancer sur les rails et le laisser se fatiguer, s’écraser… Je me suis écrasée ! ». Anthony Mason lui demande quand s’est elle écrasée ? Gaga lui répond que tout s’est passé au milieu de l’année dernière et qu’avec tout ce qui était arrivé elle n’avait même plus envie de faire de la musique.
 
Anthony Manson parle ensuite de sa performance de Dope le soir des YouTube Music Awards, où elle s’est presque effondrée. Gaga explique : « Je ne suis pas vraiment autorisée légalement à raconter ce qui s’est exactement passé ce jour là… Mais mon partenaire [Troy Carter] m’a quittée. Et il a dit au monde entier que c’était moi qui l’avait viré… C’était très dur. » (Gaga a les larmes aux yeux à ce moment de l’interview). « Je sentais que mon ancienne équipe n’était plus fière de moi, qu’ils étaient passés à autre chose, à d’autres aventures, et je me suis sentie abandonnée.« 
 
Anthony Mason poursuit en lui disant qu’elle a obtenu beaucoup de choses en peu de temps, il lui demande donc ce qu’elle voudrait à présent. Gaga répond avec les larmes aux yeux : « Je veux juste être heureuse… Et je ne peux pas vous dire à quel point chanter cette musique (le jazz) me rend heureuse. »
 
Anthony Mason lui demande donc pourquoi est-ce que toutes les autres choses qu’elle a faites ne l’ont pas rendue heureuse ? Gaga répond que tout cela l’a rendue heureuse, et la rend encore heureuse aujourd’hui. Qu’elle aime chaque chanson, chaque performance, chaque moment qu’ils ont passé (avec son ancien management) parce qu’elle a su rester sur ses positions. Mais que c’est juste qu’elle était fatiguée de devoir se battre pour que tout soit fait à sa façon. Et que c’est d’ailleurs l’une des premières choses que Tony lui a dites : « Ne laisse plus jamais – jamais, jamais – quelqu’un diminuer la qualité ou l’intelligence de ce que tu fais. »
 
Gaga offre par la suite à Tony un tableau qu’elle a peint lorsqu’elle était triste. Il représente en quelque sorte un démon.
 
Anthony Mason demande à Tony ce qu’il a ressenti quand il a vu le cadeau que Gaga lui a fait pour son anniversaire (voir photos) ; il répond qu’elle a beaucoup de goût pour faire en sorte que de merveilleuses choses arrivent.
 
Anthony Mason termine en demandant à Gaga ce qu’elle pense avoir apporté à Tony, elle répond en plaisantant : « des conseils vestimentaires » ! Elle ajoute que non, on ne peut pas styliser Tony, et que c’est ce qu’elle aime chez lui. Mais elle espère qu’elle a permis à Tony de ressentir ô combien il a changé tant de vies.

Photos :

GGV02GGV03GGV04-2GGV05

22/09 - Fantastico
Interview :

La traduction est malheureusement impossible !

Photos :

normal_GGV01normal_GGV01normal_GGV01normal_GGV01
22/09 - Journal télévisé de M6 (FR)
Interview :

26/09 - Good Morning Britain (FR)
Interview :

Résumé français :

Gaga réexplique qu’elle était très excitée lorsque Tony lui a proposé l’album, et qu’elle n’a pas hésité à dire oui puisqu’elle attendait ce moment depuis longtemps. « J’étais excitée de me rebeller contre ma carrière pop ! »
Tony, quant à lui, souligne que les fans de Gaga n’ont en général jamais entendu ce genre de musique (le jazz), et que c’est donc une occasion pour eux de le découvrir.
C’est ensuite le tatouage de Gaga qui est évoqué ; Tony raconte de nouveau que Gaga lui a demandé de dessiner une trompette, et il a donc dessiné celle de Mile Davis. Gaga poursuit : « J’ai un tatouage pour chaque album que je fais, mais je voulais que celui-ci soit le plus gros car pour moi, c’est le moment le plus important de ma vie. »
Gaga parle ensuite de son bonheur, et dit qu’elle ne sait où passer ses nerfs tellement elle est heureuse, mais que cela la bouleverse en même temps. « Je pense que c’est aussi parce que les gens entendent ma vraie voix pour la première fois, alors je me sens vulnérable. »
Tony ajoute que l’audience adore réellement Gaga ; elle confie qu’elle pense mieux chanter sur scène avec lui qu’en studio, ce à quoi il répond par la négative : « Ce n’est pas vrai, tu es une très bonne chanteuse ! »

Photo :

GGV01GGV01GGV01GGV01

28/09 - Appel à HSN (FR)
Interview :

Lady Gaga Cheek to Cheek Call Into HSN par the1975vids

Résumé :

L’interview téléphonique commence de façon très courtoise, Gaga se demande comment va Suzanne, la présentatrice de l’émission, celle-ci lui dit qu’elle va très bien et qu’elle est très honorée de pouvoir lui parler. Gaga lui répond que le plaisir est partagé, et qu’elle est une très grande fan de la chaine HSN.

Suzanne poursuit en lui disant qu’elle a cru comprendre que Gaga faisait un peu de shopping lorsqu’elle est chez elle. Gaga lui raconte que lorsqu’elle rentre d’une longue journée de travail ou d’un concert, elle adore regarder HSN, et que ses amis sont obligés de lui enlever la carte bancaire des mains ! « C’est très addictif » dit-elle, elle trouve également que Suzanne est adorable dans l’émission.

Gaga demande à Suzanne si elle passe une bonne journée, ce à quoi elle répond que oui, elle ajoute également qu’elle est vraiment très excitée par rapport à cette collaboration avec Tony Bennett, « ceux qui en parlent s’extasient vraiment sur le résultat de ce merveilleux album ! »
Gaga explique que cette expérience l’a rendue plus humble. Pour elle, Tony est une légende, un gentleman. Elle ajoute que cet album a été entièrement enregistré en live avec son groupe, que tout le monde se levait à chaque fois qu’elle entrait dans une pièce, et qu’elle a été accueillie avec beaucoup d’élégance. « Ca a été une expérience incroyable, je suis très honorée de chanter avec une telle légende. »

Suzanne lui rappelle que les critiques ont été absolument géniales, elle pense d’ailleurs que l’album sera N°1. Elle explique ensuite que si Gaga est au téléphone avec elle, c’est parce que HSN propose une version exclusive de l’album Cheek To Cheek avec des titres bonus, et qu’il ne reste que 900 exemplaires en stock.

Parenthèse fermée, elle demande à Gaga quelle a été la meilleure chose qu’elle ait découverte en travaillant avec Tony : la production musicale finale, ou bien la fabuleuse expérience en elle-même ?
Gaga répond alors que le cœur de Tony est aussi grand que son héritage, que son amitié avec lui représente beaucoup pour elle. Elle explique qu’il a été son professeur, son mentor, et qu’il l’a guidée durant l’enregistrement de Lush Life, une chanson qui a été particulièrement dure à chanter pour elle. Elle lui a confié beaucoup de ses expériences de vie et ses histoires, et lui partage également ses secrets avec elle ; elle explique qu’il l’a aidée à traverser un moment très dur pour elle, et que cela s’entend bien sur l’album. « Il y a une authentique honnêteté lorsqu’on chante ensemble, et c’est le coeur même du Jazz. »

Suzanne lui demande si elle pense que cette expérience a changé de façon permanente sa façon de voir la musique. Gaga lui répond que oui : « Quand j’ai commencé à faire de la musique dans l’industrie, tout le monde était intéressé par la musique que j’écrivais pour d’autres artistes -parce que j’étais auteur compositeur-, ils me voyaient comme une petite fille de New York City, italo-américaine qui écrivait des chansons pop électroniques. J’ai donc fait ma musique sur mesure pour faire partie de ces tendances, et avec un peu de chance, me faire remarquer et commencer ma carrière ! Mais personne ne savait que je chantais du jazz depuis que j’ai 13 ans, et que le Grand Répertoire Américain de la Chanson était quelque chose que je connais très bien, donc quand Tony m’a proposé cette collaboration, ce fut la meilleure chose qui me soit arrivée. Je ne pourrai jamais recommencer à utiliser l’autotune sur ma voix ! Chanter de cette façon m’a libérée, je suis plus heureuse, en meilleure santé, plus motivée que je ne l’ai jamais été. » Gaga ajoute qu’elle souhaite faire connaître le Jazz à toutes les jeunes personnes dans le monde, car elles méritent vraiment d’entendre tous ces super compositeurs. Elle confie que que Duke Ellington était le meilleur ami de Tony, et elle a été scotchée par toutes les histoires qu’il lui a racontées.

Suzanne finit en lui disant que ce doit être vraiment excitant pour elle de pouvoir utiliser sa popularité pour présenter ce style de musique à tellement de nouvelles personnes qui, elles, ne sont pas familière avec le Jazz. Gaga le confirme, et rappelle que même si certaines chansons ont 80 ans, elles sont la vraie musique pop traditionnelle : « On les appelle des standards parce qu’elles ont sans cesse été des tubes »
Elle ajoute qu’elle adore Ella Fitzgerald, que c’est sa vocaliste favorite et qu’elle l’admire beaucoup, et qu’elle a grandi avec Tony, Frank Sinatra, Billie Holiday… Elle apprécie que Suzanne lui accorde du temps et la soutienne dans ce projet d’album.

Gaga finit en rappelant aux téléspectateurs qu’ils peuvent acheter l’album sur HSN.com, et qu’il y a aussi une autre chanson exclusive, qui s’intitule Bang Bang, et que c’est celle que Tony préfère.

02/10 - Alcaline France 2 (FR)

23/10 - BBC Breakfast (ANG) - NOUVEAU

Partagez

22 commentaires on “Interviews TV de Lady Gaga & Tony Bennett”

  1. La promo est vraiment bien ficelée, c’est top ! Préférence pour l’interview de CBS où Gaga m’a touché quand elle a parlé de son ancien management et qu’elle dit qu’elle veut juste être heureuse.

  2. Merci pour les traductions Gagavision vous avez été très rapide les interviews viennent d’apparaître ya très peu de temps sur YouTube :)

    Sinon Gaga est vraiment heureuse ça se voit et elle le dit en + !

  3. L’interview pour CBS est très intéressante, l’année dernière a été dure pour Gaga c’est clair, j’espère qu’elle prouvera à ses anciens partenaires qu’ils ont eu tort de l’abandonner :)

    Merci GGV pour votre travail !

  4. Y’a un ptit truc qui m’ennui avec gaga, quand elle sort un album cest tjr le « meilleur album de sa carriere « mais des qu elle sort le suivant elle lesigne pas sur les critiques ( type ; on m’a forcé a ci et à ça )…

    Pour en revenir A l’article, elle a vraiment l’air heureuse et au final cest tout ce qui compte, meme si je la trouve plus efficace et créative quand ca ne va pas ( comme la plupart des vrais artistes ).

    1. Dans un sens je pense comme toi mais il faut prendre du recul.

      Quand Gaga sort un album; il est normal qu’elle le trouve exceptionnel. Quand tu mets ton cœur, ton âme et toute ta force dans la création de quelque chose tu en es tellement fier que tu en es presque aveuglé. Ce n’est que plus tard, quand l’effet de nouveauté se dissipe, que tu constates réellement la qualité de se que tu viens de produire.

  5. L’aspect le plus gratifiant de cette merveilleuse expérience jazzy c’est de constater qu’elle est de nouveau heureuse comme rarement nous avions eu l’occasion de la voir ces deux dernières années. Malgré les tourments de 2013 qui ont failli la faire « disparaître » de la scène, elle a su trouver dans cette expérience un grand parfum de liberté et un plaisir musical qu’elle semblait ne plus pouvoir ou vouloir connaître. En tant que fan, je ne remercierai jamais assez Tony Bennett pour lui avoir redonné ce goût, cette joie et cette motivation pour la création musicale. Talent, simplicité, modestie, c’est vraiment un Très Grand Monsieur qui lui a offert avec cet album beaucoup de bonheur et la plus belle des thérapies.
    Un grand merci également pour votre travail de traduction.

  6. Je me disais bien que y’avait qqchose de pas normal lors de la cérémonie des Youtube Music Awards! L’autre connard l’a planté ce jour là en plus!

  7. Bonsoir l’équipe ! Si vous voulez, je peux vous traduire l’interview brésilienne pour Fantastico ? :) (je suis portugais et donc il n’y a pas de problème pour que je puisse vous fournir la traduction)

    1. Bonsoir :)

      Merci beaucoup pour ta proposition, cependant je ne pense pas que ce sera vraiment nécessaire, à force de traduire on s’est rendues compte qu’elle rabâche un peu la même chose à chaque fois du coup pour celle-ci ce doit etre un peu pareil (elle chante du jazz depuis qu’elle est petite, tony est une légende pour elle, elle veut faire découvrir le jazz aux plus jeunes etc…) :)

  8. Je suis grave inquiet, apres le « je ne ferai plus de musique pop » que j’ai pris relativement à la légère y a le « je n’utiliserai plus jamais d’autotune » qui la me fait carrement peur, parce que ca confirme le fait qu’elle ne ferait plus de pop, sauf que moi j’adore la GaGa de la pop aussi… Ses musiques m’inspirent et me plaisent pratiquement toutes, ses mises en scène, ses concerts… j’ai pas envie que elle disparaisse de cette scène la, elle était pour moi un peu le repère pop que j’avais, pour moi les autres genre Katy Perry sont des a cotés mais Gaga etait pour moi, reellement au dessus, car avec une voix et un talent quand elle chantait en live ses chansons pop… Et avec des chansons jazz, finis les mises en scène gigantesques et autres extravagances représentant Lady gaga…
    J’aime qu’elle expérimente, mais j’ai pas envie de la « perdre ». Imaginez la ArtRAVE comme derniere tournée pop, c’est juste pas possible… J’espère qu’elle ne dit pas ca sincerement.
    Puis l’auto tune sur Vénus par exemple etait un effet de style vraiment approprié c’est normal. Apres des chansons comme manicure cest sur elle aurait pu éviter… Mais que veut elle dire quoi par « ne plus autotuné » d’après vous? Parce que je vois mal une chanson pop sans effet de voix donc je le prend comme « plus de pop » et ca m’exaspererait vraiment qu’elle en fasse plus alors qu’on l’a tous aimé en partie à la base pour ca…

    1. Ne t’affole pas ! Elle continuera à faire de la Pop c’est certain et c’est justement grâce au jazz qu’elle a retrouvé la même flamme qu’en 2010. Dans une « interview Q&R » pour GGDaily (que je n’ai pas encore lue entièrement) elle a dit « CTC n’est pas mon dernier album jazz et ARTPOP n’est pas mon dernier album Pop ». Va sur GaGaDaily tu trouveras ce dont je te parle.

      1. Oui et puis Gaga se contredit H24 dans les interviews, donc arrêtez de paniquer, quoiqu’elle dise je vous conseillerais de ne pas la prendre au mot :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *